Aimant à taré

Aimant à taré

Vous vous souvenez quand je me suis fait agresser (vite fait, hein) ? J’ai fais la connaissance d’un autre taré hier. Je dois les attirer, putain, c’est pas possible, sinon. Explications. (J’avoue, j’ai abusé avec Liam Neeson, on est pas au niveau de la scène du téléphone dans Taken.)

Je vais vous faire une confidence: A la base, le prochain article devait être tout pipou avec plein d’anecdotes sur moi. Mais je dois chambouler tout ça parce qu’il s’est passé quelque chose, que ça m’est tombé dessus, et il fallait que je réagisse. Parce que j’estime ne pas avoir pu dire tout ce que j’avais à dire sur le moment. Pour deux raisons, déjà, parce que j’ai été un peu pris de court, parce que ce n’est même pas vraiment mon problème et aussi, parce que j’étais au boulot, et que je me voyais mal gueuler « espèce de petit enculé de ta race » à environ deux mètres du CEO de la banque.

Allô ? Aaaaaaaaallôôôôô ?

Depuis plusieurs semaines, je reçois des appels en privé. Beaucoup. Parfois, il m’arrive de décrocher. J’avoue, c’est la curiosité, parce qu’on sait bien que la plupart du temps, les numéros privé, c’est du démarchage ou des emmerdes.
« Allô », dis-je. Pas de réponse, et puis ça raccroche au bout de quelques secondes. Une fois, j’ai quand même réussi à placer un « pauvre connard » et j’en serais presque fier.

En reprenant mon historique d’appels, je me rends compte que c’est même pire que dans mes souvenirs. 15/11, 03/12, 26/12, 02/02, 05/02, 07/02 (2 fois), 10/02 , 11/02 (2 fois), 17/02, 18/02. Et hier donc, le 19/02, pour le grand final. Bon, il est possible que les trois premiers, plus anciens, soient dû à autre chose (et encore, j’en doute), mais pas les suivants. J’en mettrais ma main à couper. Je pourrais presque être déçu qu’il ne m’aie pas appelé pour la Saint Valentin. 🤣

Pas de réponse…

Jusqu’à aujourd’hui. Oui, parce qu’aujourd’hui, les langues se délitent.
Mais avant, je dois un peu vous recontextualiser l’histoire.

Vous vous souvenez tous de Juliette. Vous savez tous que je ne m’en suis pas totalement remis (et ça prendra du temps), encore aujourd’hui. Mais j’ai bon espoir, un jour. Cela dit, j’avais décidé de ne plus la contacter, pour lui foutre la paix.
Le 31 janvier, elle m’envoie un message, pour me demander pourquoi j’ai supprimé son numéro (lu dans cet article), alors que, paradoxalement, je dis être triste qu’on se parle plus (lu dans celui-ci). J’attire votre attention sur la date de ce message et celles où les messages ont commencés à être quasi journaliers.

Je lui explique que c’est par respect pour elle, que j’avais l’impression de finalement la forcer à garder le contact, et que ça me permettra surement d’avancer aussi de mon côté. Et puis aussi, elle m’avait dit avoir un nouveau mec. On discute peut-être une demie heure, une heure. Elle me demande des nouvelles, je fais la même.

Tinder

Avant hier, je suis sur Tinder (oui, toujours) et je vois un profil avec son pseudo, son âge (enfin, ou quasi), et à 28km, qui est la distance exacte pour les gens de sa ville. Mais pas de photo. Est-ce que ce serait elle ? J’ai tiqué parce que ça me semble pas logique vu ce qu’elle m’a raconté, mais bon, c’était il y a presque 3 semaines, on sait jamais.

Hier matin, je lui pose la question. Alors oui, j’ai attendu aussi longtemps pour les mêmes raisons citées plus haut (et puis aussi, je me suis dit qu’elle faisait ce qu’elle veut), mais ma curiosité l’a emporté. Et puis j’avoue, je m’étais fait des scénarios improbables dans ma tête. Je tiens quand même à préciser que y’en a aucun où je me disais « ça y est, c’est ma chance de la reconquérir ». Je l’ai déjà dit, mais j’ai bien compris que ça ne se fera probablement jamais (probablement, parce qu’il ne faut jamais dire jamais).

Des scénarios du genre:
– Elle espionne son mec qu’elle soupçonne d’y être. Mais de ce que je la connais, c’est pas vraiment son genre de faire ça, elle est plus directe.
– Elle est célibataire, peut-être même parce qu’il l’a déçue à la St Valentin. Je pense pas que ce soit son genre non plus, mais peut-être, après tout.
– Elle cherche un autre mec pour faire un plan à 3. C’est pas son g… Hum, après tout, c’est possible, on en avait parlé (mais ça m’intéressait pas, en tout cas pas avec un mec. Avec une fille, oui, mais alors en fait non, parce que alors je me serais senti obligé de lui rendre la pareille 😅)

Bon enfin, au final, c’était pas elle. On en a rigolé. Fin de l’article.

Ou pas.

Hier, donc, nouveaux appels Et cette fois-ci, la voix parle. Et sors une phrase, en substance, « Ecoute moi bien Julien (c’est mon prénom), maintenant tu vas lui foutre la paix, sinon je vais m’occuper de toi et de tes deux chats ». 😿 Avant de raccrocher.
Je m’y attendais pas. En vrai, j’étais encore un peu choqué, même plusieurs heures plus tard.
Déjà, je comprends toujours pas ceux qui utilisent la violence (peut-être parce que n’importe qui peut m’étaler en une droite), mais euh, s’en prendre à mes chats ? Putain mais faut être quel genre de mec pour faire ça ?

Cela dit, après le choc initial, j’ai un peu flippé. Il connait mon prénom, et il sait que j’ai deux chats. C’est pas une plaisanterie d’un random ado de quinze ans (enfin d’âge physique, parce que mentalement, on est dans la bonne tranche d’âge, c’est sûr). C’est aussi allé tellement vite que je ne suis pas sûr à 100% d’avoir bien entendu la partie où « je dois lui foutre la paix ».

Il n’empêche que je suis pas débile (enfin j’aime à le croire). La seule personne à qui il peut faire référence, c’est Juliette. Je l’appelle et je lui demande si c’est possible que son mec aie récupéré mon numéro et aie pu faire ça. Elle était un peu abasourdie, gênée et hésitante à répondre. J’ai donc insisté pour savoir si c’était possible…
Elle.
A.
Malheureusement.
Dit.
« OUI ».
Elle tire ça au clair et me tiens au courant. Bonne journée quand même. 😅

Bon, à ce stade, c’est quasi évident. J’ai reçu la confirmation de sa part quelques minutes plus tard. Elle est désolée, et elle comprends pas. Et que je dois pas m’inquiéter et qu’il m’arrivera rien. Alors euh, je vais pas non plus céder à la panique, mais ça reste très très grave, ce qu’il vient de faire. Elle en est consciente.

C’était sans compter notre nouvel ami qui n’allait certainement pas en rester là. Il me rappelle, recommence à me menacer et bon, j’vais pas vous refaire la conversation, mais c’est un jaloux maladif, je pense. Et probablement agressif (en tout cas, vu les menaces). J’ai voulu enregistrer la conversation pour, un, avoir des preuves si je dois aller porter plainte plus tard, et deux, j’avoue, j’aurais pas hésité à balancer ça à Juliette et ici (je pense à vous 😉), qu’elle sache (et pour prouver que je mytho pas) qui est vraiment son mec (toujours au delà de l’idée même que je veuille la récupérer un jour). Malheureusement, j’ai pas vu que mon téléphone m’a demandé une confirmation avant d’enregistrer et du coup, ça a pas marché. En même temps, pour ma défense, faut bien avouer que j’ai jamais eu à enregistrer une conversation jusqu’à présent…

Maintenant, passons aux messages personnels.

A toi, le taré

(Si tu lis, sinon, t’iras juste te faire enculer en pensée.)

Déjà, alors, mes chats. Clairement, t’as vraiment choisi le sujet pour me mettre en rogne tout de suite. T’aurais pas pu mieux choisir. T’as vraiment pas d’âme, sombre connard. A se demander, t’es au courant qu’elle a des animaux aussi ?

C’est elle qui m’a contacté le 31. J’avais même plus son numéro et la dernière fois qu’on a parlé, c’était y’a plus de trois mois, mais ça aussi tu le sais. Hier, ouais, c’était moi. Mais relis bien la conversation, elle n’a jamais dit « ne me contacte plus ». Je cite « je me dis que couper les ponts et rester là dessus ça ne permet pas réellement d’essayer de créer une relation autre et amicale mais ce n’est que mon avis, et finalement je pense que c’est à toi de décider ». Tu noteras aussi que j’ai dis qu’elle méritait (d’avoir trouvé un copain). Tu comprendras, bien que je suis obligé de changer d’avis, vu ton cas.

Si ça se trouve, c’est toi qui a créé ce compte Tinder. J’vais ptet tomber dans la parano, mais maintenant que je revois tous ces appels masqués, je me dis que c’est bien possible et que t’es capable de tout, finalement.

Faut te faire soigner. Etre un peu jaloux, c’est ok, mais quand tu en viens à récupérer mon numéro à son insu, m’appeler en privé des dizaines de fois (et par pitié, porte tes couilles, assumes ton numéro), pour finir par me menacer, on est plus dans la jalousie bienveillante. Y’a un mot pour ça: PSY-CHO-PA-THE.

Tu me l’as bien rappelé au téléphone, c’est « ta meuf », c’est plus « moi avec qui elle a choisi de baiser », je n’ai été « qu’une bite pour elle », et qu’être avec moi l’aurait « révulsé » (oui, oui, tu t’en souviens peut-être pas, mais tu as bien réutilisé tous ces mots exacts). Et là, tu me menaces aujourd’hui pour des messages inoffensifs et même pas tendancieux ? Revois tes priorités, mon gars. Je lui ai pas écrit « Hey, j’ai qu’une envie, c’est de te faire jouir, ça te tente ? 😏 ».

Et même ? Si je lui envoie des messages (et je parle pas de l’exemple au dessus), tu vas faire quoi ? T’es qui pour me l’interdire ? Pour lui interdire ? En quoi ça te regarde ? Si elle veut te les montrer, qu’elle le fasse, je m’en bas les couilles. Si elle décide qu’elle ne veut plus me parler du tout, elle me bloque. Elle l’a pas fait, pose toi la question. Et respectes sa décision. Faut croire que le concept est trop compliqué pour toi.

Franchement, tu me fais de la peine. J’ai pitié pour toi, ça doit être dur de vivre avec aussi peu de confiance en soi ou en ta meuf (je le pense vraiment). Si t’es aussi insecure que ça, mais comment tu vas faire dans ta vie, mec ? D’autant plus avec une meuf aussi mignonne, sexy et ayant confiance en elle. Jette l’éponge, abandonne tout de suite.
L’ironie ce serait quand même qu’elle te quitte après tout ça. Pas à cause de moi, non, non, non, non, non. Ce que tu as fait, tu te l’es infligé à toi même. Parce que si moi je la « méritais pas », mec, toi t’es encore bien au moins une dizaine de niveaux en dessous.

Dans la soirée, je me suis dit que t’allais ptet t’excuser et reconnaître que t’avais un peu dépassé les bornes. Ahah, non mais vraiment, je suis un putain de comique, moi, sérieux.

Allez ouste, mauvaise herbe.

A Juliette

J’suis vraiment désolé d’avoir dû t’impliquer la dedans (enfin en même temps, c’est ton mec, hein, j’y peux pas grand chose). Vu tes deux derniers mecs (les deux dont j’ai entendu parler, plutôt), ça me désole que tu tombes sur… çà, et que tu t’en rendes pas compte plus vite.
Finalement, je commence à comprendre que tu veuilles pas de moi, j’ai une vie clairement bien trop équilibrée comparée aux mecs que tu choisis d’aimer, celui là et le précédent… J’espère que t’as juste pas eu de chance… Je suis sûr que tu trouveras ça gratuit et méchant (ce qui me résume bien, finalement…). Je trouve juste ça vrai, en fait.

C’est plus mes affaires, donc je vais même pas te dire quoi faire (mais j’en penses pas moins, je le pense très très fort. Non, non, je dis toujours pas ça pour te récupérer). Tu fais ta vie.
Le pire, c’est que si tu le quittes, il est capable dans sa tête abîmée de m’en rendre responsable et de venir « s’occuper de moi ». C’est pas que j’ai spécialement peur de lui (peut-être parce que je dispose d’un cerveau et que je suis civilisé et que ça me viendrait pas à l’esprit de faire ça, certes.) mais je repense aussi au nombre de détraqués dans le monde et du fait que des gens se sont fait buter pour moins que ça. 😨

Il m’a dit que tu lui as montré les messages sur Facebook (je suppose que c’est vrai, et j’m’en fous, même si je pense que ça le regardais pas vraiment mais bref), et probablement le fait qu’on se soit échangés des milliers de message (et leur contenu). Etant donné qu’il a parlé du fait que t’aies dit que je te révulsais, toussa, il est au courant de tout (et accessoirement qu’il a parlé de ma « bite dégueulasse » ahahah, donc je suppose qu’il l’a vue aussi). En fait, c’est ça, il est aussi jaloux de mon énorme chibre. 😆

Peut-être même qu’il lit ce blog. Enfin, ça aussi je m’en fous.

Y’a finalement juste une chose qui me dérange (et je dis ça par bienveillance pour toi, je t’assures), c’est de savoir comment il ait su, si tu ne lui en as pas parlé, ni vu, que je t’aies envoyé ces messages hier matin, et leur contenu étant donné qu’il m’a tout ressorti. Je sais pas, mais si tu lui en as pas parlé, il surveille surement tes messages (téléphone cloné, ou app de tracking). Enfin bon, quand on est jaloux, la faim justifie les moyens, je suppose.

Je le répète, fais juste attention à toi. C’est un danger, ton mec. Là, c’est moi la « victime », un jour, ce sera toi ?
Il est clair qu’avec lui dans les parages, on pourra clairement jamais être même « juste » amis.

That’s all, folks !

On en est là, le lendemain matin. Maintenant, j’vais quand même faire un peu gaffe dans la rue. Je rigole même pas. Ce matin, j’ai vérifié qu’il n’y avait personne devant chez moi, ou derrière moi prêt à me pousser sur les voies en attendant le train à la gare. Surveillez quand même vite fait les faits divers concernant un mec tué avec ses deux chats (non mais sérieux, encore une fois, faut être quelle raclure de merde pour vouloir aussi buter mes chats…)

Hey les lecteurs (surtout lectrices, en fait), merci de ne pas commenter sur votre opinion concernant ce qu’elle devrait faire ou pas (vous le pensez très fort et moi aussi). C’est une grande fille et c’est sa vie, après tout.
Sur lui, rien à foutre, c’est open season.

8 thoughts on “Aimant à taré

  1. Je ne pense pas qu’elle « tombe » sur ce genre de mec, elle les choisit. Je dis ça en connaissance de cause, ayant eu tellement de relations avec des hommes jaloux ou autres trucs malsains.

    Je suis d’accord avec toi (pour une fois). Tu es trop équilibré pour qu’elle ait envie d’une relation avec toi. Le genre de gars tordus qu’elle semble kiffer ça pimente. On se sent vivant. Les côtés sombres ont des pendants exaltants, c’est super fort à vivre. Mais… ça épuise et surtout c’est malsain et à long terme c’est destructeur. C’est une drogue.

    Ce n’est pas toi l’aimant à tarés.

    1. Non, elle a pas envie de relation avec moi parce qu’elle est pas tombée amoureuse de moi. On choisit pas toujours. C’est comme ça, j’ai fait avec.

      Un mauvais choix, ça peut arriver. Deux, aussi, même si on peut commencer à parler de malchance. J’pense que c’est plus à partir de 3 ou 4 que c’est vraiment intentionnel. Je sais pas. A la limite, ça me regarde pas vraiment.

      Bah je dis que c’est moi dans le sens où c’est le 2ème, après l’autre qui m’avait attaqué par derrière dans le train. Je ne pense pas vraiment que je les attire, enfin j’espère pas. 😃

  2. He bien…. Si j’étais elle… Il dégage !
    Même si nous avons une grande inconnue : que lui a-t-elle dit exactement ? Parce que ça joue aussi, même si on est d’accord que le mec a plusieurs pets au casques là. Rien que les appels anonymes sans parler…. Ça lui apporte quoi ? Il t’insulterait, je dis pas, mais là… Aucun intérêt !
    Je ne supporte pas ce type de comportement, une amie à vécu enfermée, étouffée dans sa cage dorée pendant 17 ans sans se rendre compte de rien. Il la voulait pour lui tout seul et l’a coupée de tout…
    C’est pas toi le problème, c’est lui. Et elle effectivement, il faut qu’elle fasse attention à elle… Parce que si il pète un plomb, vu ses paroles, il pourrait être violent un jour. Suffit d’une étincelle et le drame arrive.
    Mon amie, un homme l’a regardée dans un magasin et elle s’ est faite insulter de tous les noms en public devant ses enfants. Ça n’a pas été de la violence physique et tant mieux… Mais l’élément déclencheur

    1. Je sais pas ce qu’elle lui a dit exactement, mais on s’en fout: C’est le passé et on en a tous un. Qu’on ait vécu ensemble des années, ou passé un week-end ensemble, ça change absolument rien. Il ferait mieux de se concentrer sur le présent et le futur.

      1. Ah ben je suis bien d’accord, mais elle en aurait pu en rajouter et du coup, ça expliquerait sa réaction disproportionnée à lui… Même si je pense juste qu’il a un gros problème le mec.
        Je ne la connais pas mais je sais que certaines nana adorent foutre la m****.
        Elle ne me donne pas cette image dans ce que tu en as dit.
        Et certaines personnes ne savent pas tirer un trait sur le passé. Après 17 ans, l’ex de mon amie lui parlait encore des mecs qu’elle avait connu au lycée… Ces personnes ont un gros problème…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :