Juliette

Canard Life x First Date, le crossover: Juliette, je t’aime euh… bien

Marvel a fait Avengers. DC a fait Batman vs Superman. CW a fait l’Arrowverse (Oui, je regarde SuperGirl, ça pose un problème à quelqu’un ?)
Du coup, je me suis dit que j’allais faire mon propre crossover.
Bon tout d’abord, pour nos amis nés après 2000, vous êtes mineurs, quittez ce blog, « Juliette, je t’aime« , c’est un manga/anime.
Parce que oui, le titre est un peu putaclic, vous vous doutez bien qu’après un mois et demi, on est encore loin de l’amour fou, mais patientez un peu, vous saurez tout sur mon zizi.

Jour 1: J’aime bien ce que tu fais !

Tout à commence le 12 octobre. En fait, non, ça a commencé avant mais je me souviens plus quand exactement… 🤔
Comme à mon habitude, je suis sur Touittère (au boulot, évidemment), et je la vois dans ma TL. Elle est belle comme un cœur sur sa photo de profil et elle prend le train comme moi pour aller travailler. (Un jour, il faudra que je pense à remercier le mec qui l’a retweeté.)
Vous me connaissez, moi je l’ajoute. Normal.
Quelques jours plus tard, elle fait de même. Je suis très très content, mais vous me connaissez un peu, je suis bien trop con timide pour lui parler.
Et puis donc ce vendredi 12 octobre, elle m’envoie un message pour me dire qu’elle a lu mon blog et qu’elle me trouve très drôle.

Et là, c’est le drame. Oui, oui, elle a lu ce que j’ai écrit ici, elle connait donc (quasiment) toute ma vie sexuelle et amoureuse alors qu’on s’est même pas encore vus. Je n’ai donc aucune chance avec elle. Enfin, c’est ce que je me suis dit. Et en fait, ben si.
Elle m’a jamais vu, donc je lui envoie ma photo, et elle me trouve “pas mal”. Donc, bien évidemment, ma prochaine question est: « Et donc, t’es célibataire ? » 😀
Et on a continue à discuter toute la journée. De tout et n’importe quoi, de chats, de boulot, de Tinder, de si elle voulait aller boire un verre ce soir. 😏
Déjà quelque chose de prévu. Bon c’est pas grave, hein, on a le temps.

Jour 2: Can’t stop

Et on a recommencé samedi, dès la matinée. Toute la journée. Je lui ai envoyé une photo de moi. Elle était pas présentable alors elle m’a envoyé une ancienne photo de son décolleté. PARDON ???? (Pour info, c’est là que je suis tombé amoureux mais vous vous en doutiez.)
Et puis, un peu plus tard, une photo “normale” (comprenez, instagramable #ootd #goingout #jesuisunebombasse). Le soir, impossible de se voir, parce qu’elle a un repas de famille. Et puis, minuit est passé. Et on sait tous que après minuit, rien ne va plus (faites vos jeux !), c’est un peu comme donner à manger à un mogwaï (référence vieux con des années 80, bonjour). Elle me demande si je veux venir… J’allais pas dire non. Bon au final, ça s’est pas fait, et puis il se trouve que c’est pour beaucoup l’alcool qui parlait donc c’est pas plus mal.

Et rebelote (Qui dit encore ça en 2018 ? Réponse: le même vieux con que celui du paragraphe précédent) dimanche, on discute toute la journée. Je reçois un photo d’elle en tenue de nuit un peu transparente (j’vous ai dit que j’étais déjà complètement sous son charme ?). J’ai enfin appris son prénom (oui, après 3 jours, je lui avais toujours pas demandé). Elle s’appelle Juliette. Elle a 30 ans.
On peut encore pas se voir dans la journée parce qu’elle se sent pas très bien, gueule de bois, toussa. J’commence à me dire que ça se fera jamais (Oui, je dramatise déjà au bout de 3 jours). On passe sur Whatsapp, après déjà 400 messages…
On peut pas se voir non plus le soir à cause de sa sœur qui squatte chez elle.

Ça chauffe…

Et puis la semaine recommence, et le boulot. On continue pourtant à discuter, en flirtant de plus en plus, entre allusions, discussions et anticipation de rencontre.. On ne pourra pas se voir avant vendredi. 😭
Et mardi, ce qui devait être un vendredi soir caliente est finalement annulé, à cause du boulot. Je suis au bout de ma vie. Pour se faire pardonner, elle m’envoie des photos d’elle dénudées. Autant vous dire que j’ai rien écouté pendant la réunion…
On s’envoie quelques messages audios pour découvrir nos voix respectives. Et je finis par lui envoyer moi aussi des photos plutôt explicites.

J’vous présente: mon égo sudimensionné

Morceaux choisis parmi les messages qui ont suivis:
“Waouh t’as pas été oublié par la nature toi”
“Maintenant que j’ai vu ton énorme b*** moi aussi j’ai envie”
“Là je suis en train de considérer annuler tout le reste de ma vie”
(Comment ça, je fais le beau, là ?)
Si vous lui demandez, elle dira probablement que j’invente tout ça pour me la péter et qu’elle a jamais dit ça. Pourtant si.
La vérité, c’est que moi je la trouve normale, et que c’est probablement la façon dont la photo est prise.

Elle est sortie plus tard dans la soirée avec des amis, et elle m’a demandé si elle pouvait leur demander leur avis. Ça me posait pas de soucis, donc elle leur a montré. Oui, oui, on parle toujours de la photo de mon engin. Ils sont d’accord avec elle. Bon, ben ok, j’vais pas me plaindre hein. Une fois rentrée, on s’est appelés pendant une heure au téléphone. Enfin elle m’a appelé. Alors que bon, moi j’suis pas fan du téléphone, à la base, mais j’ai répondu quand même et puis on a discuté. Oui, j’étais gêné tout le long et alors ?
Le lendemain, on prévoit un nouveau rendez-vous: le mardi soir suivant, la nuit, et puis la journée du mercredi (j’suis en vacances et elle travaillera de chez elle). On discute depuis 5 jours et j’en peux plus d’attendre. Le soir même, on parle encore au téléphone pendant une heure.

(Musique dramatique)

Et là, c’est le drame. (D’où la musique dramatique.)
On parle de chats, et j’en viens à parler de ma petite Kittie adorée, partie trop jeune, percutée par une voiture. Et…. Oui, bon, ben je me suis mis à chialer. Voilà, je pose ça là. J’sais pas trop pourquoi, c’est monté comme ça. Autant vous dire que de son côté du téléphone, on se serait cru devant une vidéo Malaise TV. Bon allez, oublions tout ça.
On a continue à discuter le reste de la semaine, par écrit, au téléphone (promis, plus de larmes après ça). La tension monte. Et y’a pas que la tension qui monte si vous voyez ce que je veux dire.

Le jour où tout a basculé

Jusqu’à samedi matin, où elle m’a propose d’aller boire un verre dans l’après midi (mais pas longtemps, juste pour se voir et vérifier que je suis pas un gros connard IRL). J’allais pas dire non.
On se retrouve au Starbucks (j’avais jamais été au Starbucks, oui, je sais, je suis un paysan). Elle est encore plus mignonne que sur les photos. On discute, on rigole, le courant passe très bien, je suis pas un trop gros connard, il semblerait. Même avec mon gilet t-shirt jaune.

Je l’accompagne ensuite faire des courses. (un premier rdv tout à fait ordinaire, quoi 😂)
Au moment de se séparer, y’a un mec qui vient nous accoster. Ça y est, il veut quoi lui, de la thune ? Nous faire signer une pétition ? En fait non, c’est… son petit frère. « Euh salut ! Moi ? Nan, j’suis juste un pote. 😅 »
Il finira par partir. Je m’avance pour le baiser et là… elle recule. Finalement, j’suis ptet un connard. Mais en fait non, c’est juste qu’elle est pas trop fan de PDA (public display of affection), ouf bon, ça me rassure, même si j’ai dû passer pour un con si y’a des gens qui nous ont vus. Baaah, osef.

On se revoit demain ?

Je voulais la revoir dimanche. Mais la gueule de bois (la sienne, hein, moi je bois pas) et son « empêcheuse de tourner en rond » de sœur m’en a empêché.
On est lundi. On est censés se voir le lendemain, mais j’ai très envie de la revoir (c’est bien, y’a absolument aucune répétition dans cet article…). Elle en a envie aussi. Après de longues délibérations, elle est d’accord pour que je vienne le soir même. Pourquoi de longues délibérations ? Parce que ça fait 5 ans qu’elle n’a été qu’avec un seul mec, que ça lui fait donc bizarre, et elle stresse un peu. Bon, enfin, une fois arrivé, 15 minutes (et ma langue entre ses cuisses) plus tard, ça allait déjà beaucoup mieux.

On s’est revus le lendemain. Et le surlendemain. Et encore le jour d’après. Etc. On s’est probablement déjà vu quasi plus souvent en un mois qu’avec mon ex en 6. Et on se parle tous les jours où presque. On en est à genre plus de 6000 messages (non j’ai pas vraiment compté mais j’ai mis tellement de temps avant d’écrire cet article qu’il m’a fallu refaire la chronologie) et des dizaines de nudes photos.

Et le cul là dedans ?

J’y viens, j’y viens, c’est important pour moi, vous devriez le savoir depuis le temps (et j’pense que ça devrait être important dans toute relation… Ouais, enfin pas toutes, mais vous m’avez compris). C’est, à ce jour, ma meilleure expérience, en tout cas, pour le moment. J’aime quand elle me susurre des mots cochons à l’oreille, et quand elle pousse des petits gémissements dans l’action. Elle est ouverte, on peut en parler sans soucis, y’a pas de tabous. Et puis, elle aime ça et elle en a tout le temps envie, ce qui tombe bien, vu que moi aussi. On est encore relativement sages (edit: quoique…), mais vu son score au test de pureté, ça va pas durer. (J’ai que 119 points, je suis clairement un petit joueur. Et vous ?)

Tout roule alors ?

Ben… Oui et non. Oui, alors, croyez moi, de mon coté, je suis déjà un peu beaucoup passionnément amoureux à la folie. J’ai supprimé Tinder, Bumble, et toutes les autres applis. J’en ai parlé à Sarah (si vous vous souvenez pas qui c’est, allez voir , , et aussi) et Sasha (voir  et ), ainsi qu’à la MILF, qui voulait qu’on se voie le 1er Novembre (Je sais plus, je vous ai parlé d’elle ?) que je ne compte donc pas revoir (ni personne d’autre, d’ailleurs). Non, j’ai pas encore changé mon statut Facebook, déconnez pas.

Pourquoi non, alors ? Ben c’est de son coté où c’est plus mitigé. Elle m’apprécie beaucoup, me trouve drôle et sexy (ah si, tu l’as dit, j’ai la preuve, tant pis si c’était un mensonge), le sexe est génial mais… c’est trop tôt. Elle se sent pas prête à repartir dans une nouvelle relation, alors qu’elle est fraîchement célibataire depuis seulement 2 mois après avoir été plus de 5 ans en couple. Je la comprends tout à fait. J’ai mis des années avant d’y arriver donc bon… Pour le moment, on apprend à se connaitre, sans pression.

Qui vivra verra !

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 thoughts on “Canard Life x First Date, le crossover: Juliette, je t’aime euh… bien

  1. Enfin ! Depuis le temps que je l’attendais cet article !
    Hé bien c’est une jolie histoire, reste à voir où elle te mènera mais j’ai envie de te dire profite et vis… Les bons moments que tu passes avec elle sont toujours bons à prendre. On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve….
    Je te souhaite que tout se passe bien.
    Et oui la Milf c’est Tania non ?
    Bisous ! (ouais je sais on se connaît pas mais je t’aime bien donc je me permets, na !)

    1. Non, la milf date d’avant le blog (fin 2017), mais je l’ai vue que quelque fois, donc j’en ai surement jamais parlé. Un jour, ptet 😉

  2. Ne t’inquiète pas et ne lui mets la pression. ça semble plutôt bien parti cette jolie histoire. Profitez !

    Je crois que tu devrais préciser que certaines de tes références ne sont pas compréhensibles non plus par les personnes nées avant 1980…

    Et sinon le test du pureté… on en parle ? J’ai 229 ! Si j’avais l’âge je dirais que je suis une bad girl, sauf que je suis née avant 1980 donc le terme n’est pas approprié. Mais je savais avant de le faire que j’avais du level.

    1. Merci !
      C’est quoi que tu comprends pas comme référence ?

      Ahaha, j’en connais une autre qui a dépassé les 200 points aussi… 😏

      1. Dans ta 1ère phrase : DC ?CW ? ça ne me dit rien.
        Ainsi que Juliette je t’aime. C’est peut-être lié au fait que je ne regarde pas la télé.

        1. DC, c’est des comics, un concurrent de Marvel. CW, c’est une chaîne de télé américaine. Mais c’est pas des références de vieux, c’est très actuel. 😉

          Juliette, je t’aime, c’est un manga/anime. Ça, par contre, c’est vieux. 🙂 Ça passait dans le Club Dorothée dans ma jeunesse. Elle connaissait pas non plus, à vrai dire. Vous avez pas eu de jeunesse… 😉

          1. CW, ça aurait dû me dire quelque chose, car je visualise bien le logo.

            Etant donné nos résultats au test de pureté, visiblement nous n’étions pas de la team club Dorothée et avions d’autres centres d’intérêts peut être déterminants pour la suite 😉
            J’ai toujours des théories socio-psycho !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :