it's a match

It’s a match, semaine 3

Semaine 3. Cher journal, je ne comprends pas ces applications. J’ai l’impression de parler tout seul… Je vois des gens qui sont morts.

Les semaines se suivent et se ressemblent… 😪

Le bilan

Matchs: 12
Unmatchs de mon côté: 0
Unmatchs de leur côté: 4
Messages sans réponses après 3 jours: 2

Les détails

  • Pascale, 32 ans (Tinder) : Il fait frais là non ? Je vais fermer la fenêtre, je pense…
  • Une autre Madame X, âge inconnu (Tinder) : Match, Unmatch, emballez, c’est pesé.
  • Mary, 39 ans (Happn) : 2 messages et puis plus rien.
  • Lucy, 30 ans (Bumble) : Ne sait pas ce qu’elle veut, mais en tout cas, ce ne sera pas avec moi. Unmatch.
  • Lau, 34 ans (Tinder) : Rien à dire, en tout cas pour le moment. C’est un peu mou et bateau comme conversation, mais on verra bien. Coup de théâtre, je viens d’apprendre qu’elle est belge. Et merde. Roh, ça va, je rigole…
  • Chester, 36 ans (Tinder): M’a répondu et viré instantanément, j’ai même pas pu lire le message. Pourtant moi j’aime bien la série Flash, mais je suis pas aussi rapide que lui… Sûrement un problème de distance ? (100km)
  • Cecile, 25 ans (Tinder) : Elle est sur Tinder « par curiosité ». Perso, j’ai jamais compris le concept. Du coup, je pars du principe qu’elle cherche à se faire troncher mais assume pas, qu’elle cherche un mec mais qu’elle assume pas Tinder et cie (faut évoluer, on est en 2018, tout le monde est dessus) ou alors, qu’il y a un truc louche. Au final, c’est un mix de 1) et de 3). Son mec de 2 ans est à l’étranger depuis 8 mois, et ça fonctionne pas à distance. Du coup, ils se laissent le droit de voir d’autres personnes et verront bien quand il rentrera. Moi, en soit, ça me pose pas de problème. Après mon passage, elle aura plus envie de revenir avec lui, mais bon. Le problème, c’est qu’encore une fois, elle a disparue, comme beaucoup d’autres. Non, sérieux, j’vais ouvrir un site de personnes disparues, je vais faire fortune. Ou alors, y’a un tueur en série qui sévit dans toute la France et qui tues tous mes matchs, le tueur de Tinder. Putain, c’est génial comme idée de série, j’appelle Netflix demain (parce qu’on est dimanche). Hé, non, c’est mon idée, pas touche, j’y ai pensé en premier.
  • Mar, 32 ans (Tinder) : Je serais déjà tombé amoureux si elle était pas mexicaine et là pour 2 semaines (un mariage, mais pas le sien hein, et puis elle part visiter un peu la France). Non, mais j’ai rien contre les mexicains, arrêtez, c’est juste qu’elle va repartir chez elle après. Bon, je lui ai quand même proposé d’aller boire un verre, on sait jamais. 😏 Pff, elle a pas le temps. Un brunch, et puis le match Mexique – Allemagne ? Vraiment, mais pourquoi pas regarder du foot à la télé aussi ?
  • Jo, 37 ans (Bumble) : Alors, non, c’est pas le Jo Lopez des gitans (, , et , nan mais venez pas me faire manger mes morts please). Je suis presque déjà tombé amoureux et pourtant, elle est vieille. Le problème ? Ben après le premier message, y’en a pas eu d’autres… Jusqu’à ce matin. « Pas hyper connectée ». Ben je te demande pas de répondre dans la minute, mais au moins dans les heures qui suivent, voire la journée ? Si c’est pour envoyer un message par semaine, on risque de se rencontrer en 2020… Enfin bon, elle me plait, donc je vais prendre mon mal en patience…
  • Diana, 33 ans (Bumble) : Une petite abeille sans message est une abeille qui disparaît automatiquement…
  • Dana, 30 ans (Tinder) : Elle est allemande. Alors, ja, ich spreche Deutsch ein bißchen mais je lui demande si y’a pas moyen qu’on se moyenne en anglais quand même ? Ben pas pour le moment, mais je perds pas espoir.
  • Edytha, 32 ans (Happn):  Match, Unmatch. Ca fait un peu plus, je vous le mets quand même ?

Le coup de gueule de la semaine

Je pense suis Français, donc je suis râle. Ouais, chaque semaine, je vais pousser mon petit coup de gueule.

Marie… Moi, j’abandonne avec les gens qui répondent pas. Samedi dernier (le 9 mai) à 19h00, elle me demande « quoi de bon ce we ? ». J’en déduis qu’elle serait dispo pour qu’on se voit. Le problème, c’est que moi, j’avais déjà prévu d’aller chez Sarah le soir même. Rigolez pas, mon pénis n’a même pas pénétré son vagin. Enfin on a fait des trucs tous nus quand même hein, mais on a surtout discuté. Oui, j’suis comme ça, moi. Mais bon, je m’écarte du sujet. Je lui réponds donc que je vais voir une copine, ce qu’elle prends un peu mal. Euh, bon, je fais encore ce que je veux, et on est pas ensemble, aux dernières nouvelles. Une fois rentré, vers minuit, je reprends la conversation:

Ben oui, j’avais prévu quelque chose le samedi soir. C’est rare mais ça arrive. J’ai dit « si j’avais su », mais en fait, j’ai un peu menti, parce que même si j’avais vraiment su, j’aurais quand même pas annulé un truc prévu depuis plusieurs jours. Si vraiment tu voulais me voir, t’aurais pu planifier avant, non ? Enfin bon, « allais bonne nuit ». A noter que même à 00h30, j’y serais allé, hein. Depuis, pas vraiment de réponse. « Oui, je veux toujours qu’on se voit, mais je suis très occupée ». Si t’es déjà trop occupée dans ta vie, va pas chercher à la compliquer avec un mec…

On est tous occupés. Juste, quand on veut vraiment quelque chose, on trouve le temps. On prévoit à l’avance, on s’arrange pour caser le truc, dans notre vie (en façade) si bien remplie. Surtout que je lui ai déjà proposé de me déplacer, qu’elle n’avait qu’à me dire quand elle était dispo et que je me rendrais disponible (parce que oui, moi, ma vie, y’a pleins de créneaux de libres et je le cache pas). Mais non. Donc bon, moi, je fais plus d’efforts.

Je pars du principe qu’après 3 propositions pour se voir, j’ai fait mon taf et si la personne en face n’y mets pas un peu du sien et ne fais preuve d’aucune force de proposition, alors je laisse tomber. J’ai du temps à perdre, mais je suis pas là non plus pour enculer les mouches vous répéter à longueur de temps à quel point vous êtes belles, intelligentes et j’ai envie de vous voir, juste pour booster votre ego. Si tu veux me voir, ça se fera généralement très vite de mon côté, sinon, je passe à autre chose.

Non, mais sérieusement, c’est moi le problème ? Des fois, je me demande… 🤔 (Soyez honnêtes hein. Mais dites pas oui, soyez sympas avec mon petit cœur. Oui, j’aime les contradictions, ET ALORS ??)
A la semaine prochaine ! 😘

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 thoughts on “It’s a match, semaine 3

    1. Ah mais donc, ca se dit. Moi j’croyais que c’était une faute. 😀
      Sont fous ces belges… 😉

  1. Ayant moi aussi été sur Tinder par curiosité, je serais ravie de t’expliquer le concept ! 😉 (même s’il n’y a pas grand chose à expliquer en fait…).

    C’est comme si une fille qui ne met jamais de robe te dis « j’ai mis une robe pour voir ce que ça fait » et que toi tu penses tout de suite qu’elle fait ça pour aguicher les mecs et se faire draguer mais qu’elle n’ose pas le dire….. C’est bizarre de penser comme ça, non ? 😕

    1. Bon, j’ai ptet un peu grossi le trait (désolé si ca en choque certain.e.s), mais selon moi on va pas sur tinder par curiosité… Booster son ego, trouver un copain, un plan cul, se faire payer à boire (véridique), y’a plein de raisons possibles, mais la curiosité ? Ou alors, ca existe, mais je comprends pas l’intérêt. D’ailleurs, elle, c’est pour se trouver un mec de remplacement, donc c’est plus que de la curiosité…

      Ben si tu mets jamais de robes, et que tu décides d’en mettre une, c’est pour quoi ? (J’insinue pas que c’est effectivement pour chauffer le mâle 😀). Y’a quand même une raison, sinon, tu resterais en jean. Non ?

      1. Bah je sais pas, découvrir un truc qu’on ne connait pas, par exemple ? Moi c’était mon cas et je n’avais aucune arrières pensées. J’avais des à priori sur les sites de rencontres et j’étais persuadée que ce n’était pas fait pour moi mais j’ai voulu aller voir pour être sûre de ce que j’avançais.. Et maintenant que j’en suis sûre, bye bye Tinder !

        Et si tu viens quand même me parler et que tu considères que je te fais perdre ton temps eh bah oust, je t’ai pas demandé de me parler amigo..

        Pour la robe c’est pareil, essayer par curiosité et voir ce que ça fait, si on se plait à soi-même ou pas.

        Après y’a quand même des gens qui utilisent la curiosité comme prétexte pour autre chose, évidemment.. Mais pas tous.

        1. « Et si tu viens quand même me parler et que tu considères que je te fais perdre ton temps eh bah oust, je t’ai pas demandé de me parler amigo.. »

          Dans cette partie de mon commentaire je m’adresse aux mecs de Tinder ! Je précise, parce qu’on pourrait croire que je m’adresse à toi.. 😂

  2. Le allait m’a choqué.. Je n’ai pensé plus qu’à ça tout le reste de l’article :p 😀
    J’ai des petits tocs…
    Mais apparement ça existe en lisant les commentaires au dessus donc me tais.
    J’allais déjà l’épingler pour son orthographe mauvaise que je suis :p

    Moi aussi j’y suis déjà allé par curiosité, voir si il y avait du nouveau, voir si j’allais pas tomber sur la bonne personne au bon moment. Mais en vérité dans ces moments la je ne sais pas trop ce que je veux. En fait je laisse juste faire le temps et le feeling. Si je m’entends avec quelqu’un et que le courant passe vraiment bien ben ça peut être un plan comme plus… J’suis pas figée dans un scénario 😀
    (Me suis désinscrite d’ailleurs parce que étant sur Tinder sans savoir ce qu’on veut c’est pas une bonne idée)

    C’était tellement plus simple au tout début de mon célibat… La c’était clair, je voulais ba… oups, je voulais des plans culs exclusivement, je le disais cash et ça fonctionnait très bien 😀

    Je pense pas que c’est toi qui a un problème… Je crois que c’est la génération qui a un problème.

    Puis par contre je comprends pas le concept de matcher de de faire un unmatch sans même parler à la personne…

    1. Ben, pour moi, ça existe pas non plus hein !
      Quand je le tape dans google, il me parle de l’imparfait du verbe aller et d’allaitement… 😀
      C’est ptet du patois local.

      Match unmatch, j’y vois quand même des raisons (c’est valable pour les mecs aussi hein). J’ai pas dit qu’elles étaient toutes bonnes :
      – la distance: excuse acceptable (les gens qui se déplacent beaucoup, même moi quand je vais bosser à 25 km de chez moi, 80km (ma limite de base mais des fois, c’est du cas par cas) plus les 25, je me dis que ça commence à faire)
      – les photos qui plaisent pas (parce que changées entre temps, parce que bourré au moment de swipe, etc): excuse limite mais valable
      – Pas de message au bout de 3 jours: J’ai envie de dire, tu as un clavier aussi ? On est en 2018, pas à l’âge de pierre. On veut l’égalité des sexes mais juste pour certains trucs faut croire.
      – Trop « précieuse » quand à l’originalité de l’entrée en matière. Je suis d’accord sur le fait que « salut ça va », c’est naze (et je le fais pas), mais j’ai du mal à comprendre les gens qui s’attendent à un miracle quand ils mettent des photos banales au possible, aucune description, aucune info. On récolte ce que l’on sème. J’essaye d’être original quand il y a matière à, sinon je claque mon légendaire « Hey salut Sympa les photos 😀 » dans le cas contraire.
      Après, il n’empêche qu’on peut être civilisé et expliquer pourquoi on unmatch plutôt que d’être un sauvage (et j’avoue, je le fais quelque fois aussi).

      1. A Bruxelles on dit « Allez » J’suis pas sur de l’orthographe… on dit « allée »
        C’est un peu un mot de liaison :p
        Allé, bonne nuit
        Allé, viens ici arrête de bouder
        Allé? Sérieusement?

        Je pensais pas que c’était un Belgicisme… Ou peut -être que ça l’est pas? Bref 😀

        Oui toutes ses raisons sont bonnes 😀 Mais unmatch avant même de parler c’est chaud quand même je trouve.
        Parce que pour les photos qui ont changé, ok
        le swipe étant bourée, ok
        Mais la distance on est sensé le voir avant non? Enfin bon comme tu dis, on peut être civilisé (moi aussi, je me déclare coupable mais maintenant je fais des efforts)

        J’avoue pour le manque de description… Je ne mets jamais rien… pourtant j’adore ça hein mais je sais pas j’suis bizarre parfois. Par contre, dès qu’un mec a une description marrante je swipe et j’en profite pour rebondir dessus, c’est clair que c’est plus facile 😀
        Un exemple qui m’avait fait rire :
        – Quand je te présenterais à ma mère faudra qu’on trouve une excuse pour ne pas lui dire qu’on s’est rencontrés sur Tinder
        Il y a pas longtemps on m’a aussi abordé en me disant « Waouw, t’as appris ou a sourire comme ça? Faut que tu m’apprennes parce que la moi je ressemble plutôt à ça GIF sourire coincé

        1. Oui, tu vois la distance, mais imaginons que j’utilise Tinder pendant un déplacement à l’autre bout de la France, tu matches quand je reviens, distance: 1200 km.
          Ou même moins, je suis au boulot, tu es a 75km, je rentre chez moi, ca fait 100km. Tu peux être ok pour 75 mais pas 100.

          Une description, ça prend 5 minutes à faire et ça sauve des vies 😉 (ok j’abuse)

          1. Ah oui ! J’avais pas pensé à ça..

            Prochaine fois (parce que je suis sure qu’il y en aura une) je ferais un effort 😀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :