it's a match

It’s a match, semaine 1

« It’s a match », une phrase devenue célèbre ces dernières années…
Après avoir lu récemment les expériences d’une blogueuse sur les apps/sites de rencontre, je me suis rendu compte que la plupart des mecs étaient vraiment nuls en terme de drague 2.0. Certains ont même tué le respect. J’ai pas la prétention d’être Will Smith dans Hitch, mais j’ai l’impression de me démerder quand même un peu mieux. Et au moins, j’envoie pas une photo de ma bite juste après avoir dit bonjour.
Du coup, j’ai eu envie de balancer mes porcs raconter certaines de mes expériences sur les apps de rencontres. Et si ça vous plait, on fera ça de manière hebdomadaire ? Ah ah, j’rigole, c’est moi qui décide, vous aurez pas le choix de toute façon.

A savoir que j’utilise:
Tinder – Happn – Bumble – AdopteUnMec – Once – Fruitz – Lovoo – Jaumo – Badoo – OkCupid
Ouais, ça fait beaucoup. Mais bon, c’est surtout les 3 premières, les autres, c’est vraiment quand je suis coincé des heures aux toilettes ou à attendre un train parce que la SNCF fait grève. Souvent en fait.

Quelques trucs a noter:
Je suis un mec, donc il me suffit pas d’attendre que la femelle soit attiré, je dois marquer mon territoire, attirer ma prétendante dans mon piège et faire en sorte d’éloigner la concurrence.
J’ai probablement un match tous les 20-30 (ptet plus ?) likes, pas 9 sur 10 comme les meufs. Et je like 90% des meufs parce que je ratisse large suis faible et en chien. Oui, j’ai le feu au cul. Tout le temps.
J’envoie toujours le premier message dans les 24 heures, bien souvent dans l’heure. Big up à toutes les meufs qui prennent l’initiative, c’est vous les mvp. Ou alors vous avez aussi le feu au cul ?

Vous allez pouvoir voir ma technique et à vous de décider si je mérite des vierges en sacrifices ou, au contraire, vous pourrez bien vous foutre de ma gueule.
J’essaierais de mettre des screens de moments legendary/wtf/drôles/méga lose.
Vous avez le droit d’être offusqué, de me trouver naze ou génial et de me le dire, mais dans la joie et la bonne humeur.
A la base, je cherche rien de sérieux, mais on n’est jamais à l’abri d’un coup de foutre (pardon) foudre.

Bilan de la semaine:
Nb de matchs: 4
Nb d’unmatchs de mon côté: 0 (je le fais rarement, sauf quand les gens sont à 10000 km ou que j’étais trop beurré quand j’ai liké)
Nb d’unmatchs de leur côté: 1
Nb de messages sans réponses après 3 jours (Là où j’ai quasi abandonné, mais je garde le match, on sait jamais): 1

  • Ophélie, 28 ans (Tinder): Match, j’envoie un message, unmatch direct. Ok, c’est sympa d’être passée…
  • Jessica, 35 ans (Happn): J’attend toujours la réponse…
  • Jacqueline, 27 ans (Bumble): La plupart du temps, Bumble, ça m’énerve. C’est du niveau « Triangle des Bermudes » en termes de mystère. Les meufs envoient pas de message… (Oubli, volontaire, ou pas au courant du concept ?). Etant donné que c’est un peu le principe de l’appli, c’est dommage… Et du coup, le match disparaît. Elle est très sympa et mignonne, mais ne cherche qu’à discuter. Bah discutons, on sait jamais ce qui peut se passer…
  • Marie, 35 ans (Tinder): Belge (dis allez une fois, oufti, tu saurais un peu me passer les chicons et les essuies là, espèce de baraki, on se fait un cornet à la baraque à frites ? Ok, j’abuse. Bisous la Belgique). Le courant est très bien passé, bien qu’à la base, elle cherche à se poser. Enfin, ça l’a quand même pas empêché de tomber sous mon charme. Rendez-vous prévu… bientôt ??

null 

Vous noterez l’humour sans fin de ce mec qui fait tomber toutes les culottes au sol. 😎
Rendez vous la semaine prochaine ! 😘

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “It’s a match, semaine 1

    1. Levez tous les bras en l’air, que je puisse prendre votre énergie (référence de geek inside). 😀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :