wrong hole mauvais trou

Mauvais trou !!! Ah ben non.

Oui, oui, on parle bien de ce mauvais trou là. Mais calmez vous, comme on dit, patience est mère de vertu/sagesse (on dit les 2). Tu parles, ouais, des belles conneries. Nous on veut du cul, du cul, du cul. Tout de suite. Pour faire retomber la pression, je sais pas moi, euh ben tiens, allez donc voir, euh, ça.

J’ai revu Sarah plus tard que je l’aurais voulu prévu.
Vous vous souvenez qu’elle m’avait innocemment glissé un « Si tu veux, on peut recommencer ». C’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. C’est donc absolument sans aucune arrière pensée que je lui ai envoyé des messages toute la semaine suivante, en faisant bien attention de ne rien dire qui pourrait lui donner envie là tout de suite que je lui arrache ses vêtements. Comment ça, c’est pas crédible ?

De toute façon, j’ai pas réussi. Pour la simple et bonne raison qu’elle partait en vacances. Tranquille quoi ! Non, mais ça fait un choc quand on me dit qu’on préfère partir en vacances qu’avoir des relations sexuelles avec moi. Je l’ai vraiment mal pris…

Et puis, qui part en vacances en mai, bordel ? Moi aussi, j’aimerais bien partir en vacances putain ! On m’annonce dans l’oreillette que j’ai les fonds nécessaires pour faire 3 tours du monde et 31 jours de congés à prendre avant la fin de l’année. Euh, oui, mais moi j’aime pas partir tout seul. Et puis qui va s’occuper de mes chats ? Qui veut venir, du coup les nourrir et nettoyer la litière ?

Pendant toute la semaine, elle a pas arrêté de me chauffer. Me dire qu’elle aimerait bien que je la prenne à la plage, mettre sa main dans mon caleçon, m’envoyer des photos d’elle en bikinis, me raconter qu’elle et sa colocataire sont chaudes comme la braise et se touchent en m’attendant (bon, elle oui, mais la colocataire, je l’ai peut-être rêvée, j’avoue). J’en pouvais plus.

Elle est rentrée le samedi, on avait donc prévu que je vienne chez elle le dimanche soir vers 19h00. Le dimanche arrivé, je me suis dit que c’était con d’attendre 19h00, j’ai donc proposé avant. Du coup, elle me dit de venir à 17h00. Puis non, finalement, 16h00. A 13h43, alors que je jouais tranquillement à League of Legends avec mes copains de l’internet mondial, je reçois une photo. Son décolleté avec comme légende « je t’attends 😅 ». Je comprends pas ce qui s’est passé, mais ma connexion internet a subitement coupée… Dans la minute, j’étais déjà dans ma voiture…

J’arrive chez elle, on se met à l’aise (sous-entendu, on se désape), et on commence à faire des petits câlins. Et puis des gros câlins. Au bout de bien 30 minutes, j’en pouvais plus tellement j’étais crevé (En vérité, ça faisait ptet à peine 5 minutes, mais j’avais l’impression que ca faisait longtemps. Faudrait que je regarde l’horloge un jour). Du coup, je m’installe derrière elle, tous les 2 couchés sur le côté, et on continue doucement.

Et au bout de quelques minutes, elle me pousse légèrement en arrière pour me faire sortir, et elle enlève la capote (on baise toujours avec capote parce qu’elle prend pas la pilule). Dans ma tête, je me dis what ? Petite parenthèse, sortez toujours couverts, on ne le répétera jamais assez. Et elle me tire à nouveau vers elle, façon de me dire, allez revient et elle me guide avec sa main. Et là, toujours dans ma tête, je me dis « Hé ho, mauvais trou ! ». Elle réagit pas. « Ah ben non, la petite cochonne, c’est ce qu’elle voulait hin hin » (Elle aime pas ça, d’habitude. Moi, disons que j’ai rien contre, mais si on le fait pas, je fais pas un caprice tel un gosse qui a pas eu son jouet).

J’y vais tranquille parce que je suis pas un sauvage non plus. Et donc tout se passe bien jusqu’à ce que ça se passe plus bien. Ben oui, sans capote, avec les frottements, moi ça me fait de l’effet. J’ai à peine eu le temps de sortir que je lâchais la purée. Et c’est à ce moment là qu’il faut lever les bras que vous pouvez commencer à vous foutre de ma gueule. J’avais bien oublié où j’étais, et j’ai paniqué en mode « putain merde, j’avais pas de capote et je viens de jouir en elle ». Je lui dis et elle me rigole au nez en me disant « t’es au courant qu’on peut pas tomber enceinte par ce trou la ? ». Et la, je me suis souvenu. Vous auriez du voir ma tête. Oui, bon, ben ça va, j’avais oublié hein.

Est-ce que j’avais trop la honte ? Oui. J’ai couru en pleurs dans la salle de bain.
Est-ce que ca nous a empêché de copuler encore et encore après ? SUREMENT PAS.

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 thoughts on “Mauvais trou !!! Ah ben non.

    1. Bon, en vérité, ca pourra pas être beaucoup plus chaud. Non, pas de sextape prévue dans le prochain article 😀

  1. J’étais morte de rire, pas pour la fin, mais pour l’interrogation 😉
    Et sinon, tu parles de la capote en tant que contraceptif mais au risque de faire ma relou…. ça sert pas qu’à ça (dit la nana qui a pas bien géré sa dernière fois… je sais…)

    1. Non, non, je sais bien que c’est aussi pour les autres fonctions de la capote. Je suis très à cheval sur ça honnêtement, pas de soucis de ce coté la…
      Mais là, c’est surtout le premier truc auquel j’ai pensé. 😀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :