Evil Corp

Mon taf chez Evil Corp

Ouais, comme Elliot dans Mr Robot, je travaille en quelque sorte chez Evil Corp (mais pas le même genre de mal).
Non, je parle pas de ce blog, mais de mon taf journalier. Je vais pas dire « réel » parce que blogueur ou responsable d’un média social sont des vrais tafs avec du vrai travail, et du vrai argent à gagner.
Oui, je blogue pour le plaisir. Non, je ne suis pas maso. Ou alors juste un peu. Je sais pas, j’aime bien raconter ma vie à des inconnus, mes histoires, mes expériences, etc.

Alors pourquoi ?
Je travaille dans une banque. Ou plutôt, dans une société de cartes de crédit.
Ils offre une carte de crédit gratuite que vous pouvez utiliser jusqu’à une certaine limite et, à la fin du mois, vous recevez un relevé, qui indique le montant du crédit utilisé et combien vous devez rembourser. Jusque là, ça semble relativement normal, et y’a rien de satanique la dedans.

Où est le piège alors ?
En fait, le montant que vous avez utilisé et celui que vous avez à payer ne sont pas les mêmes, celui à payer étant environ 3% seulement du montant total. Pourquoi pas ? Parce qu’ils ne veulent surtout pas que vous payiez le montant total, parce que c’est comme ça qu’ils font leur beurre. Ils font payer des intérêts sur le montant restant à payer, comme n’importe quel autre prêt, en fait. Ils facturent 20% d’intérêts (annuels). C’est beaucoup.

Ne vous méprenez pas, c’est légal, tout est écrit dans le contrat, et non, pas en tout petits caractères illisibles, mais juste bien à la fin… Là où généralement, la plupart des gens ne prend la peine de lire. Et ça, les enfants, c’est comment j’ai rencontré votre mère pourquoi vous devez toujours lire les documents avant d’accepter quoi que ce soit.
Ils préfère mettre l’accent sur le fait qu’elle est gratuite (activation, utilisation courante, utilisation à l’étranger, retrait dans un distributeur, verrouillage, remplacement, etc.), et que c’est une carte gold, voire platinum (pour que vous puissiez vous la claquer), ce qui est normal, niveau marketing.

Prenons un exemple. (j’ai simplifié parce que c’est bien plus complexe en réalité)
Vous avez 5000 € de limite de crédit (ça peut aller jusqu’à 10 000 pour les bons clients de longue durée) et vous avez utilisé 3000 pour payer, disons, je sais pas, des vacances. Vous avez pas forcément l’argent ce mois-ci (peut-être que du coup, c’était un mauvaise idée de prendre ces vacances, mais bon, c’est un autre problème), ou peut-être vous avez oublié d’effectuer le paiement à réception du relevé. Mais ça peut être aussi un mois sans, où votre voiture vous a lâchée, ou alors à cause de dépenses imprévues. Des fois, la vie, c’est de la merde.
Les intérêts sont calculés de la manière suivante: 3000 * (20 / 100 / 12) = 50 € d’intérêts (les 20% sont annuels, et doivent d’abord être convertis en un taux mensuel)
Boum. Vous venez de perdre 50 €. Donc vous devez maintenant 3050 €.

2 possibilités:
– Vous payez le montant minimum, ici 90 €. Il vient d’abord déduire le montant des intérêts à payer,  et non le crédit actuel. Au final, vous avez donc remboursé 40 €, et pas 90 €.
– Vous ne payez même pas le montant minimum, et dans ce cas, c’est moche pour vous. Vous êtes alors considéré comme un délinquant. Ils n’enverront pas la police chez vous, mais vous êtes placés en collection (parce que vous devez de l’argent à la banque, et ils n’oublient jamais). Si c’est juste un moi (un erreur, un oubli) ou deux, vous pouvez quand même revenir au statut normal sans pénalités. On reste humains (enfin c’est ce qu’ils disent), et tout le monde fait des erreurs. Mais généralement, vous avez une bonne raison pour ne pas payer, et il est rare que la situation s’améliore dans les mois suivants.

Story time…

La dernière fois, on regardait certains clients en faisant une tâche courante, et on s’est aperçu que cette personne remboursait tout juste un peu plus que le montant des intérêts qu’elle générait mensuellement. A ce rythme, ça lui prendrait des années pour tout rembourser, et encore, s’il ne loupe aucun paiement. Il aura alors payé 3 ou 4 fois le montant en intérêts. Ça ma rendu triste. Pour lui, mais aussi pour les milliers de clients qu’on a qui sont dans le même cas. J’aurais tellement aimé l’appeler et lui dire « Si tu peux, rembourse la totalité tout de suite, ramène ta balance à 0 et assure toi qu’elle le reste tous les mois ».

Ce jour là, j’ai vraiment cru que j’allais vomir mon déjeuner. J’y travaillais que depuis quelques mois.
Vous allez me dire, casse toi. Oui, évidemment, je pourrais. Mais ça ne ferait aucune différence. Toutes les banques ont de telles pratiques. Je le ferais si je trouvais un société qui m’offre le même salaire, et les mêmes avantages, tout en respectant ses clients.
J’aime mon taf. Ce que j’aime pas, c’est la façon dont sont traités les clients parfois. Parce que je suis un client aussi.

Conclusion:
Si vous avez une carte de crédit, ou si prévoyez d’en prendre une, où que ce soit, faites en sorte de rembourser la totalité (ou au moins le maximum possible) avant la fin de chaque mois. Je vous assure, c’est pour votre bien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Mon taf chez Evil Corp

  1. Les calculs m’ont donné la mal à la tête…
    Je n’ai jamais rien compris à ces systèmes de cartes etc du coup, j’en ai pas… Pas pratique pour commander sur internet par contre grrrr
    Paypal, j’ai pas non plus…
    Par contre j’ai acheté mon Macbook à crédit, 0% d’intérêts, j’ai signé, j’ai rien lu et BIM
    j’avais une carte ou je pouvais retirer jusqu’à 1200 euros, payer minimum 90 euros par mois…
    Sauf que chaque fin de mois, je retirais ces 90 euros pour vivre, et le montant minimum est devenu 155 euros…
    Finalement, j’ai vidé un compte epargne pour remettre ça a zéro et j’ai cassé la carte. C’est un réel cercle vicieux…
    Moi j’adore raconter ma vie en commentaire…. 😀 ahahaha Pardon.

    1. Je ne fournis pas l’aspirine 😉
      Bah 0% d’intérêts, normalement, c’est sans risques (en tout cas pas les mêmes). Par contre, ils doivent pas se gêner pour revendre tes informations à d’autres sociétés…
      j’avoue que bon, moi non plus je lis jamais les contrats ou les conditions. La seule fois où je l’ai fait, c’est quand j’ai acheté mon appart parce que c’est pas la même somme en jeu…

      Non, mais ouais, c’est clairement un cercle vicieux si on fait pas attention.

  2. Non? Même pas un Dolicrâne? T’abuse. De tels calculs mathématiques à cette heure, c’est compliqué quand même (team littéraire bonjour).
    Merci pour les conseils, c’est bon à savoir. Personnellement, je n’ai jamais pris ce genre de carte, et c’est clair que c’est à éviter à tout prix ! Merci les banques …

    1. Je ne le ferais pas non plus. Mais le problème, c’est que parfois, certains y sont obligés, parce que interdit bancaire par exemple. Ce qui est encore plus grave parce qu’ils ont déjà des problèmes d’argent à la base…

      Quoi, je suis le seul à calculer des dérivées pour m’endormir ?

      1. C’est abusé quand même. Les pauvres gens sont déjà dans la galère … enfin ce sont les banques quoi.
        Calculer des dérivées? Je ne sais même pas de quoi tu parles en fait ^^ Juste entendu parler. Pour dormir, moi ce serait plutôt les « histoires dérivées » ^^

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :