Netflix ? Plutôt Net fix (TOU-DOUM !)

Netflix ? Plutôt Net fix (TOU-DOUM !)

Netflix, c’est pire qu’une drogue.

Alors, avant de commencer, je dois vous faire une confession: Je n’ai pas Netflix (ni Amazon Prime, ni Disney+, etc.). Et je ne l’aurais jamais. Enfin sauf si on m’y force sous la contrainte (si c’est un motif de rupture).
C’est voulu. J’ai une volonté à toute épreuve, moi. Je vais vous expliquer pourquoi.

(Non je ne vais pas vous demander de me filer vos identifiants d’ici la fin de l’article. Si vraiment je voulais avoir Netflix, je pourrais me le payer, hein.)

C’est mâââl, m’voyez.

Bon en fait, c’est bien, hein. En fait, le problème, c’est que justement c’est un peu trop bien. Y’a trop de trucs à voir. Est-ce qu’il est techniquement possible de tout regarder sur Netflix ? (en termes de nouveaux contenus par jour) Je me pose la question. 🤔

Donc voilà, la raison pour laquelle je me refuse à prendre Netflix, c’est parce que je finirais par tout regarder. Genre « vous avez regardé ça, regardez, y’a ça que vous pourriez aimer aussi ». C’est une spirale sans fin.

Et puis j’ai un autre problème. Quand je commence à regarder une série, même si je trouve ça nul, je me sens obligé de continuer à regarder la plupart du temps. On sait jamais, des fois que ça deviendrait mieux (non).

Ma sélection du moment

Ouais, non attendez, j’ai dit que j’aurais jamais Netflix. J’ai jamais dit que je regarde pas des trucs sur Netflix. Demandez pas comment je fais. Oh et puis allez, faites pas les innocents, vous savez très bien, j’vais pas vous faire un dessin.

Bon, j’vais pas vous parler en détail des séries qui reviennent avec de nouvelles saisons. On va juste les mentionner en vitesse, parce que bon, vous les connaissez déjà surement. J’pense notamment à You, La Casa De Papel, The End Of The Fucking World, Big Mouth, Sex Education. Et j’en oublie un paquet d’autres.

Mes recommandations

Wir Sind Die Welle: C’est de l’allemand, JA, bitte. Ça veut dire « nous sommes la vague » (Allemand LV1 representz). C’est basé sur l’histoire du film « La Vague » (allemand aussi) de 2008, où un professeur parle de la période nazie à ses élèves, et ceux-ci lui assurent que c’est impossible que ça se reproduise. Il va leur prouver le contraire en quelques jours. Je vous recommande le film. La série est un peu différente, mais elle parle beaucoup de thèmes actuels, les réseaux sociaux, la jeunesse, l’écologie.

Daybreak: Suite à une explosion nucléaire, tous les adultes sont devenus des sortes de zombies. Des clans se sont formés parmi les ados, et on suit un peu la guerre qu’ils se livrent. Bon, j’ai pas tout à fait terminé de regarder la série, mais j’ai trouvé ça plutôt sympa pour le moment.

Unbelievable: Celle là, je vous la recommande vraiment. C’est l’histoire (basée sur des faits réels) d’une ado qui va porter plainte pour viol. Et puis, à cause de la pression, notamment des policiers, elle revient sur son témoignage. Elle commence même à douter elle même. J’en raconte pas plus, je vous invite à regarder la série. Vraiment.

Et puis, y’a le petit Grégory

L’affaire du petit Grégory, je l’ai jamais vraiment connue. Je suis né en 83, j’étais donc bien trop jeune. Et oui, y’a eu des rebondissements, des nouvelles dans cette affaire, mais j’sais pas vous, mais une histoire où un petit garçon est kidnappé puis noyé dans une rivière, c’est pas la plus drôle. Pour l’anecdote, j’ai toujours cru auparavant que le « corbeau » n’était pas le commanditaire mais un informateur dans cette histoire.

Bon je risque de vous spoiler, mais en même temps, pas vraiment vu que tout ça s’est réellement passé, et y’a longtemps maintenant. Il faut savoir qu’à ce jour, on a jamais pu identifier (avec certitude) le ou les personnes responsables. Beaucoup de suspicions, mais aucun coupable. je vous conseille fortement d’aller voir le documentaire avant de lire la suite, si ça vous intéresse.

Gaffe sur gaffe

Y’a un nombre incroyable de choses qui m’ont choqué. Y’a rien qui va dans cette histoire. Ça m’étonne qu’à moitié, finalement, qu’on aie jamais retrouvé les coupables…

Le juge d’instruction est clairement un incompétent. Enfin en tout cas, bien trop peu expérimenté pour une affaire de cette taille. Et aussi, bien trop attiré par la gloire et la célébrité que cette affaire lui a apporté pour faire son travail correctement. Il a fini par se suicider il y a quelques années à cause de toute la pression de cette affaire. Est-ce que ça valait vraiment le coup au final ?

L’avocat de Bernard Laroche est une belle enflure aussi. Influence sur le juge d’instruction, collusion avec la police et les médias, profit personnel sur la vente de photos et de son livre. Et j’en passe…

Concernant le journaliste de Paris Match, je suis mitigé. Bien qu’on le voit proche des Villemin sur la fin, et qu’il semble sincère dans ses propos et convaincu de leur innocence, je ne peux m’empêcher de me rappeler le début. Il a clairement utilisé cette affinité et profité de la détresse de ces gens, et il en est presque fier et s’en vante. Qu’il l’utilise pour avancer dans sa carrière, oui, mais si c’est fait dans le respect de ces gens.

Les journalistes de la presse à scandale en général, qui ne reculent devant rien pour LA photo, LA déclaration. Pires que des vautours. C’est leur travail certes, mais c’est clairement un travail que je ne pourrais pas faire. Je n’ai vu qu’un seul journaliste qui semblait à peu près « droit » et qui éprouvait un peu de compassion, Denis Robert (peut-être parce que jeune et inexpérimenté ?).

Y’a des gens chelous aussi. L’espèce de journaliste un peu dingue là. Qui va chercher les réponses dans l’au-delà. Et Marguerite Duras, écrivaine qui s’auto-proclame investigatrice et qui lâche des théories sans aucun fondements. C’est incroyable comme ce genre d’affaires peuvent attirer les vautours.

Finalement, les seuls qui ont à peu près fait leur boulot correctement dans cette histoire, c’est les gendarmes, et le deuxième juge d’instruction.

L’oscar du pire connard revient à…

Passons maintenant à ce qui m’a le plus choqué. Le flic de la PJ. Sérieux, je me demande encore comment on peut dire ça et ne pas avoir honte. Par DEUX fois dans le documentaire, il insiste sur le fait que Christine Villemin, elle était quand même excitante, bandante. Normal, quoi. C’est limite si je m’attendais pas à ce qu’il dise « Bah, la Christine, vous savez, je l’aurais bien tringlé moi ». C’est incroyable, quand même. Après, on s’étonne que la Police ne fait rien en 2019 concernant les féminicides, le harcèlement sexuels, les viols…

Il manque un certains nombre de témoignages dans le documentaire (j’ai cherché un peu plus loin). Notamment celui d’une fermière qui, avec son amant, aurait croisé Bernard Laroche accompagné de Murielle dans une voiture, au jour et à l’heure de l’enlèvement.

Au final, on ne saura peut-être jamais.

On se revoit en 2020

Rien à voir, mais c’est la fin d’année. Il n’y aura (probablement) pas d’autres articles avant 2020, donc j’en profite pour vous souhaiter à tous de passer de bonnes fêtes. Amusez vous bien, profitez de vôtre famille (ou de votre tranquillité 😃), pas trop d’abus (nourriture et boissons), ne prenez pas le volant alcoolisés, faites vous plaisir (à vous et à vos proches).
Message perso: Joyeux Noëlversaire. La personne se reconnaîtra. 😉

PS: J’ai du temps à perdre en cette fin d’année, vous pouvez toujours me recommander des séries de 2019 ou à venir. 😃

5 thoughts on “Netflix ? Plutôt Net fix (TOU-DOUM !)

  1. « This is us » est pour moi une des plus belles séries de ces dernières années… J’ai netflix mais absolument pas le temps de regarder du coup je n’avais pas vu « nous sommes la vague ». Hâte!

  2. C’est marrant, moi j’ai eu Netflix pendant plusieurs mois, et je n’ai jamais ressente l’addiction dont tout le monde parle ! J’ai regardé ce qui me faisait envie, arrêté ce qui ne me convainquait pas, et je me limitait à 1, maxi 2 épisodes par soir, pendant mon repas.

    Je dois être quelqu’un de très raisonnable, en fait ?!
    Ou de très chiant ! XD

    1. Ou les 2 ! 😉

      Non mais après, je sais être raisonnable parfois, mais je serais capable d’y rester toute la journée aussi. (sans mettre en péril mon boulot ou mon hygiène non plus, hein.)

  3. On m’avait filé des codes à un moment, je n’ai jamais rien regardé, et la personne a arrêté son abonnement et ça ne me manque pas.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :