Animaux

Nos z’amis les animaux

Pour une fois, on va faire un peu différent. On parlera pas de mes problèmes de cœur ni du fait que j’arrive toujours pas à oublier mon crush. Pourtant, j’pourrais encore déblatérer des heures dessus, mais à quoi bon ? On va aborder un sujet sérieux et qui me tient à cœur: les animaux domestiques.

I’m a crazy cat person

Vous ne le saviez peut-être pas, mais j’ai deux chats (dont vous retrouverez les bouilles et aventures sur mon Insta haha) et un Nounours. Je les aime plus que n’importe quel être humain (oui, oui, je suis de ces gens là). Pour de vrai. Le jour où ils partiront, c’est une partie de moi qui partira aussi. J’ai aussi eu plusieurs autres chats par le passé, et un chien quand j’étais jeune.

Alerte générale !

Rarement j’ai été sérieux dans un article. Enfin bien souvent, c’est la déconnade, j’écris sur un ton humoristique, quelquefois dramatique, mais pour le coup, ça me révolte. Si vous ne deviez partager qu’un seul de mes articles, j’aimerais que ce soit celui-là, parce que je suis persuadé que très peu de gens le savent et j’aimerais que ça change. Oui, je suis un lanceur d’alerte, et bientôt, la CIA, le FBI et la NSA tenteront de me faire taire et de m’extrader à Guantanamo.

J’ai beaucoup de temps libre au travail, donc j’en profite pour traîner sur YouTube. Plutôt que de regarder des challenges de merde, je regarde souvent des reportages (bon enfin je regarde pas mal de merde aussi). J’en ai vu un récemment sur l’industrie de la nourriture qu’on donne à nos animaux de compagnie, en particulier les croquettes. Et franchement, c’est pas joli. Pour résumer, dans 99% des cas, on leur file de la merde.

Bon, j’vais vous épargner de devoir regarder le reportage. Je vais même pas mettre le lien, parce que j’ai fait quelques recherches par la suite, et ils ne sont pas non plus complètement impartiaux et cautionnent des gens pas très nets non plus, et je dois dire que je ne sais pas où se situe la limite entre la vérité et le mensonge.

Je ne prétends pas avoir la vérité universelle, et je vous conseille donc (comme toujours) de vous renseigner par vos propres moyens si vous voulez en apprendre plus. Ma démarche tient plus de la volonté d’attirer l’attention sur un truc qu’encore une fois, on nous cache. 😢
Aussi, ne faites pas confiance aveuglément à une source d’informations, on ne peut jamais être sûre de son impartialité. Ayez toujours l’esprit critique, et ce, de manière générale, dans tous les domaines.

Les faits

Avant leur domestication, les chiens et les chats étaient des animaux carnivores. Bon, ils le sont toujours, hein, mais encore une fois, l’Homme est passé par là et a laissé sa trace… Les chats, à l’état sauvage, mangent des souris. Les chiens mangent, euh… ben en vrai, je sais pas. Des animaux sauvages quoi. 😅

Maintenant, les gens fainéants comme vous et moi, si si, moi aussi, leurs donnent principalement des croquettes. Parce que c’est facile, parce que c’est pratique, parce que c’est pas cher. Bon, jusque là, on a rien à se reprocher, rassurez-vous. Pour le moment, hein. J’vous laisse deux minutes pour aller chercher le paquet que vous leur donnez dans le placard afin de vous faire la démonstration en direct.

Composition

Je ne vais pas rentrez dans les détails, parce que je ne suis clairement pas un expert, et j’ai pas envie de raconter des conneries, mais je vais plutôt vous faire la liste de tous les signes indicateurs de mauvaises croquettes.

Les protéines

Les protéines animales sont l’élément le plus important. Si l’élément en premier dans la composition n’est pas d’origine animale, c’est déjà mauvais signe. S’il est également fait mention d’hydrolysats de protéines, de farines animales, ou de sous-produits animaux, c’est mauvais aussi. Ce qui se cache derrière ces appellations, ce sont en fait tous les déchets animaux qu’on ne peux décemment pas vendre pour la consommation humaine: les pattes, les becs, la peau, le sang, les organes et même… les excréments. Vous avez bien lu. 😡

Les céréales

Les céréales sont à proscrire. Pourtant, elles sont trop souvent en grande quantité et ajoutées pour plusieurs raisons: D’abord pour la présence d’amidon, qui va permettre de donner la consistance des croquettes, sans quoi les croquettes ne seraient que sous forme de poudre (c’est la méthode à bas coût mais il y a d’autres façons de le faire). Parce qu’elles apportent aussi une part de protéines mais sont bien moins onéreuses que les protéines animales. Le problème, dans tout ça, c’est qu’elles sont une source énorme de glucides alors que les animaux n’en ont aucun besoin (voir plus bas). Faites attention, souvent, c’est un mix de différentes céréales afin de nous la jouer à l’envers et ne pas apparaître en premier (= plus importante quantité) dans la composition.

Les merdes chimiques

La présence de colorants et de conservateurs: Les croquettes ne sont multicolores que pour l’aspect visuel et la satisfaction du maître. C’est totalement inutile et donc, mauvais. Les conservateurs, comme pour les humains, sont à limiter au maximum. Trois conservateurs alimentaires sont particulièrement toxiques: le BHA, le BHT, et l’éhoxyquine. Souvent, on y ajoute aussi des produits pour l’appétence et l’addiction.

Final Boss: Le sucre

Dernier point, le plus important, le taux de glucides trop élevé: Le fait est que vous ne verrez jamais le taux de glucides sur le paquet quand il est mauvais, car il est justement volontairement omis de l’affichage. Il faut pour cela remercier les lobbys du secteur qui ont fait pression afin de ne pas rendre la mention obligatoire. Il faudra donc effectuer le calcul vous même en soustrayant le pourcentage des cinq autres composants: protéines + matières grasses brutes + humidité (parfois non mentionné, prendre alors 10% par défaut) + cendres (8% par défaut) + fibres brutes (3% par défaut). Un taux de glucides de 25% est considéré comme moyen.

Moins de glucides sera donc mieux. Car ce sont ceux-ci qui sont responsables, à l’instar de chez l’homme, de la majorité des problèmes qu’ils rencontrent en vieillissant: un surpoids voire de l’obésité, des problèmes cardio-vasculaires, une insuffisance rénale, du diabète… Bon, l’Homme en a trouvé quelques uns en plus mais les chats ne boivent pas, ne fument pas, et ne se droguent pas.

Constat

Voilà, c’est le principal. Il y a d’autres choses à regarder, mais moins communes. En regardant le reportage, j’étais énervé, effaré. Parce que, comme pour plein de choses, je me rend compte qu’on se fout bien de notre gueule, au nom du capitalisme. Je pensais acheter une marque reconnue, un produit de qualité correcte à un prix abordable, et je me rends compte qu’on nous vend de la merde. De manière plus générale, toutes les marques vendues en grandes surface, c’est de la merde. Et c’est la même chose pour la plupart des marques vendues par les vétérinaires (qui touchent probablement des commissions des dites marques pour fermer les yeux et ne surtout pas informer leurs clients).

PAS CONTENT DU TOUT ! 🤬

La qualité à un coût

Alors, évidemment, en comparaison à ce qui se vend dans le commerce, les croquettes de qualité sont plus chères. On va pas se mentir, bien plus chères en fait. A la louche, c’est minimum cinq fois le prix. C’est sûr que ça fait réfléchir, et que tout le monde ne peut pas se le permettre. Et je jugerais donc jamais personne qui me dira qu’il préfère rester sur sa marque habituelle, même si c’est de la merde. Perso, je peux me le permettre, et mes chats, c’est mes bébés, mes enfants, et je ne ferai pas de sacrifices pour eux.

Ça va peut-être faire polémique, parce que je sais bien que tellement de gens ont du mal à boucler les fins de mois, et il y’a des milliards de gens qui ne mangent pas à leur faim dans le monde. Je n’ai absolument rien à répondre à tout ça, je n’essayerai même pas. Croyez moi, j’aimerais pouvoir résoudre toute la misère du monde, éradiquer la faim, la soif, les guerres. J’essaye de contribuer à mon échelle. Y penser m’a d’ailleurs donné une idée, justement. Promis, j’essaye de vous en parler bientôt.

J’ai donc décidé de franchir le pas. J’en suis à l’étape suivante: Celle qui consiste à trouver une marque et un fournisseur qui m’apportera ce que je recherche, et au meilleur rapport qualité/prix possible.

Transition

Si comme moi (et à nouveau, personne ne vous y oblige) vous comptez changer pour une meilleure alimentation de vos boules de poils, ne le faites pas dans la précipitation, même si la tentation est grande. Il ne faut pas effectuer un changement brutal, mais faire la transition sur la durée, afin de l’habituer à sa nouvelle alimentation. Une durée de deux semaines au minimum est conseillée pour basculer complètement d’une alimentation vers une autre.

BARF, une alternative ?

BARF, ça veut dire « Biologically Appropriate Raw Food », ou encore « Nourriture crûe biologiquement appropriée ». En gros, vous préparez vous même la nourriture pour vos animaux avec de la viande, des os charnus, un peu de fruits et légumes. En bref, une alimentation plus naturelle et conforme à leur nature. C’est un peu comme si en plus de préparer vos repas pour vous, vous le faisiez aussi pour vos animaux.

L’avantage, c’est le prix. C’est plus cher que les mauvaises croquettes, certes, mais ça reste largement plus abordable en terme de prix que des croquettes de « luxe ». Et puis au moins, c’est bien meilleur, vous savez exactement ce que vous leur donnez. L’inconvénient, c’est qu’il faut y passer un peu de temps, entre l’achat des matières premières (même si de plus en plus de magasins se développent), et la préparation de chaque repas. Je suis pas encore prêt à y passer. Un jour, peut-être ?

Et nous, misérables humains ?

Maintenant, je dois bien avouer que j’ai peur de me pencher sur ce que moi je mange et de finalement arriver aux mêmes constatations… Pas nécessairement aller jusqu’à devenir végétarien (je serais probablement incapable de pouvoir le faire un jour, bien que je me sente concerné par la souffrance animale) mais consommer un peu plus sainement. On mange tellement de cochonneries sous prétexte que c’est plus facile et rapide…

PS: Mes chats ne m’ont absolument pas forcé à effectuer cette démarche. 😉
PS2: Ils m’ont quand même chargé de vous dire qu’ils domineront le monde un jour, et c’est pour bientôt… 😼
(à supposer qu’il existe encore…)

15 thoughts on “Nos z’amis les animaux

  1. J’achetais les croquettes de base de supermarché qui filaient des sortes de kystes sur la tête de mon chat. Le véto m’avait dit que les croquettes étaient la cause.
    J’en ai essayé plusieurs et si je suis toujours sur une marque de grande surface, dont je regarderai la composition à mon retour de vacances 😁, je trouve qu’elle se gave moins dessus, comme si elles étaient plus nourrissantes. A voir

    1. Bon, c’est vrai que mes chats vont très bien, hein, il sont en forme, un peu en surpoids, mais je les rationne pour limiter les dégâts.
      Mais ils vomissent un peu trop souvent à mon goût. Ça n’a peut-être aucun rapport, je sais pas.
      Quoiqu’il en soit, ça me semble plus judicieux de leur fournir une alimentation plus naturelle, quitte à devoir y mettre le prix. Je les aime bien trop pour faire le radin sur leur bien-être. 😻

          1. Bah les vomissements c’est les poils… La mienne se lèche tout le temps et vomit régulièrement…

          2. Parfois peut-être aussi, mais là, je parle de juste après avoir mangé. Bon y’a aussi le fait qu’ils se gavent sans prendre le temps, ça joue…
            Mais je me pose quand même des questions…

          3. Ah oui y’a aussi le gavage, c’est vrai… Ben depuis que je suis passée chez beyond, citons les, elle y va mollo et ne se gave plus comme avec les autres…

  2. On a parfois l’impression de payer moins cher mais finalement, on doit en donner plus. On ne sauve rien finalement. Sans vouloir faire de pub, nous avons décidé de nous tourner vers de la nourriture de qualité à base d’aliments 100% approuvés pour les humains. une croquette équivaut à deux croquettes d’une autre marque. Beaucoup d’avantages en plus!

    1. C’est possible, effectivement. Je m’attends quoiqu’il arrive à payer plus cher (parce que meilleure qualité) mais on verra bien dans quelles proportions. 😄

  3. Bon la prochaine fois que j’achète les croquettes je regarde la compo (nous mettons les croquettes dans une boite donc je n’ai plus le sachet). Je me doutais que les croquettes ce n’était pas top mais pas a ce point quand même ! Merci pour ton article en tout cas, il m’ouvre les yeux. Même si ça m’écoeure toutes ces conneries que eux ils mangent et vas savoir pour nous aussi !

    1. Pour nous clairement c’est pareil, suffit de voir la composition des nuggets… si les gens croient manger du blanc de poulet, ils sont naïfs. Pour mes chats, j’avoue qu’à la campagne c’est plus simple : elles mangeaient ce qu’elles chassaient, avec de temps en temps des restes de saumon ou de barbecue, et si elles étaient sages… des… patates. (Oui oui.)
      Les croquettes c’est vraiment comme si on mangeait dans un fast food tous les jours, à tous les repas… j’imagine que certains ont essayé, mais ça ne me semble pas souhaitable, y compris pour des pauvres petits chats qui n’ont rien demandé.
      En tout cas un grand merci pour cet article, ça fait froid dans le dos… et qui est nécessaire.

      1. J’mange pas de nuggets. Mais ouais, j’veux pas savoir ce qu’il y a dedans.
        La comparaison avec le fast-food à tous les repas est intéressante. Je pense pas (en tout cas j’espère) que les croquettes soient « à ce point » mauvais (gras, sel, etc.), mais dans l’idée, c’est un peu ça, oui…

  4. Ton article ne me surprend pas. Au nom du profit, les industriels négocient très très bien pour avoir une réglementation favorable. Et sinon on parles des médicaments pour animaux ? Gros scandale également.

    J’aimerais bien avoir ton point de vue quand tu te seras penché sur l’alimentation humaine.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :