on se connait

On se connait ?

(Approche lente)
(Tapotement sur l’épaule)
Tu crois qu’il est encore vivant ?
(Effrayé) Aaaaah !

Il bouge encore…

Oui, je suis toujours en vie, non, je n’ai dû reconnaître aucune paternité, ni n’ai fait de séjour en prison.
Je sais que j’ai rien écrit depuis plusieurs mois. Faites pas style je vous manque, vous vous en étiez même pas rendu compte. On m’la fait pas.
Alors pourquoi ? Dans le désordre et en vrac, les fêtes, un peu de déprime, une envie d’écrire quasi inexistante, un peu plus de travail que d’habitude, une meuf (oui, une seule) à satisfaire sexuellement, un jeu vidéo, et bien trop de séries/films/YT en retard.

Pourtant j’ai essayé…

J’avais commence à écrire plein d’articles, sur des sujets divers et variés. Sur Noël, sur la crise des gilets jaunes, sur le diable Twitter, etc.
J’en ai jamais fini un seul. Trop de la merde, l’impression d’être pas intéressant, ni marrant… Pour tout vous dire, des fois, après une phrase, je supprimais tout en me disant que c’était naze. Y’en a même un que j’avais presque terminé, et en relisant, je me suis pas reconnu. Hop poubelle.

L’instant Caliméro

En parlant de meuf, je dois dire que je suis un peu revenu sur Terre (à mon grand regret).
Je crois l’avoir déjà dit, mais elle a été en couple pendant très longtemps, et s’est séparée récemment. Et donc, elle ne voulait pas repartir directement dans une relation de couple à proprement parler. Oui, en gros, elle a envie de profiter, et c’est bien normal.
Je le savais, elle avait été claire dès le début là dessus. Enfin peut-être pas au tout tout début, mais rapidement en tout cas. Je le savais quand j’ai écrit l’article précédent, en tout cas.
Bon, moi je me suis un peu emballé, et j’ai été un peu naïf, je me suis dit qu’avec le temps elle s’attacherait à moi autant que je me suis attaché à elle.

Alors c’est fini ?

D’après elle, je me plains trop, et je critique tout. Je suis trop négatif. En apparence, je lui donne pas tort, mais je pense être tellement plus que ça. Disons qu’elle a raison par rapport à ce qu’elle voit de moi (messages, réseaux sociaux, et le peu de temps qu’on se voit). Parce que très sincèrement, je pense être diamétralement opposé émotionnellement parlant. Bref.
Bon, puisqu’on est dans les confidences, une fois, pendant un câlin, j’étais à deux doigts de dire le truc interdit. Non, mais si vous savez, le truc là… J’ai sûrement évité un grand moment de malaise, du coup. (Elle lit, donc si elle savait pas, maintenant oui. 😁)
Donc voilà, non, c’est pas fini, on se voit toujours (jusqu’à quand ?) mais ça n’ira probablement jamais plus loin que des sexfriends (amis/amants). Mais j’accepte son choix, même si des fois, j’ai qu’une envie, c’est de rentrer chez moi et me mettre en PLS dans mon lit… (oui, pour le coup, là, c’est négatif.)

Tout ça pour dire que j’ai pas été très présent ces derniers temps, et que je sais pas combien de temps ça va durer. C’est paradoxal, parce que j’ai envie d’écrire, de taper ma life, de dire ce que j’ai à dire sur certains sujets (pas que négatifs). Mais j’y arrive pas/plus. Donc je préfère ne rien promettre pour le moment… Promis, si ça change, vous serez les premiers informés. (merci Captain Obvious)

20 thoughts on “On se connait ?

  1. Hé nan je t’avais pas oublié! Je me demandais même ce que tu devenais…
    Mais je peux rien dire, je n’écris plus non plus, panne sèche depuis que j’ai rencontré mon homme (ça fera 6 mois qu’on est ensemble dans quelques jours…).
    Allez courage, jamais facile quand on ressent pas les mêmes choses.
    Bisous

      1. Si j’étais ton amie, et je ne le suis pas, je te dirais de faire gaffe parce que je lis à travers tes lignes que tu t’accroches vraiment et elle a vraiment l’air de pas vouloir d’une relation « sérieuse ».
        Je te dirais fais gaffe mec tu vas souffrir comme c’est parti… Mais tout cela je ne le dirais que si nous étions face à face en train de boire une bière et que tu me racontais tout ça…
        Bref, j’ai rien dit mais fallait que je le dise 😉

        1. Non, mais pas d’inquiétudes, tout est très clair entre nous, et on en a discuté ensemble.
          Mais c’est gentil de s’inquiéter 🙂

  2. He’s aliiiiiive ! 😀
    En vrai je le savais déjà mais ça fait du bien de te relire !
    Prends le temps qu’il te faut, pense à toi, même si pour ça tu n’écris plus pendant un an. 🙂
    Moi je suis là, je t’attends juste ici, patiemment 😀

    (4ème fois que j’essaie de commenter, est ce que ce sera la bonne? -_- )

    1. C’est bizarre, je n’ai vu que le 3ème et 4ème (j’en ai supprimé un, vu que ça fait doublon). Par contre, je sais pas où sont passé Commentaire 1 et Commentaire 2 (clin d’œil à l’actualité brûlante).
      Tu ne les vois pas parce qu’ils sont en attente de modération quand c’est des comptes WP moins connus. Fallait juste attendre 🙂

      1. Les 2 premiers il y avait vraiment une erreur 😀
        Après, les 2 autres c’était de la panique ahahah 😀

  3. Mais bien sûr que je me suis rendue compte que tu n’écrivais plus ! Tu crois quoi ?!

    Je suis même allée vérifier, des fois que je ne reçoive pas le message m’informant d’un nouvel article. Je suis arrivée sur la version anglaise de ton blog, et sur un article ancien. Je me suis dit : ah bon il a tout viré ? et n’a laissé que des articles anciens en anglais ???

    Et pis tu sais quoi, je fais faire le test de pureté. Je reste dans les scores les plus hauts. Mais je ne désespère pas. Je finirai par trouver mon maître 😉

    Je pensais que c’était un truc de nana de s’emballer. Et je me demandais aussi au bout de combien de temps on a « le droit » de dire le truc sans passer pour un coeur d’artichaut. Et puis y-a-t-il un délai pour estimer que la relation est sérieuse ?
    Quels sont les signes qui montrent que l’autre s’emballe et qu’il serait temps de le calmer / de l’encourager (rayer la mention inutile).

    1. Pour les articles en anglais, c’est juste que j’ai eu la flemme de les traduire, donc y’a juste les premiers. Mais tu dois avoir un lien en haut dans la colonne de droite pour passer à la version française 🙂

      C’est souvent les meufs qui s’emballent, ou en tout cas qui l’avouent (les mecs sont lâches), mais pas toujours. Et puis y’a pas de durée légale, minimum ou maximum, chaque cas est différent, je pense. Ça dépend aussi de la personne en face, certains flipperont même après des années, pendant que d’autres trouveront ça normal après 10 min (enfin c’est un peu abusé, dans les 2 cas, mais je caricature).
      Enfin, c’est compliqué comme sujet, on pourrait en écrire un bouquin (ou un article 😉 )

      1. C’était un peu un appel pour un article, je reconnais 😉
        J’ai une autre question… selon moi, ne plus mettre de capote c’est une sorte d’engagement, puisque ça sous-entend une relation exclusive, faire un test… Est-ce la même chose pour toi ?
        J’ai cru lire ça en filgrane chez YoungMatka, mais il faudrait que je lui demande.
        Pour les hommes que je cotoie, ça dépend. Pour certains ça ne veut rien dire, juste plus de liberté et un plaisir différent, pour d’autres ça veut dire avoir une relation sérieuse.

        Comme Juliette, je m’étais dit que j’allais profiter, sauf que j’ai rencontré un homme avec qui ça se passe vraiment bien sur tous les plans, et du coup je n’ai pas envie de butiner ailleurs. Et ça me fait flipper cette exclusivité. J’ai été claire avec lui, je n’exige rien de lui, pas envie d’engagement toussa

        1. Oui, ne plus mettre de capote, ça sous entend une relation exclusive et de faire un test. La capote me dérange pas, même si c’est toujours mieux sans (pour la fellation, ou même l’éjac’ faciale. Ben quoi ?). Je dirais que c’est plus du respect de son/sa partenaire qu’un engagement, mais on peut effectivement le voir comme ça.

          J’pense qu’à partir du moment où tu as été claire avec lui, y’a pas de raison de flipper par rapport au fait d’être exclusifs. Maintenant, rien ne peut prédire qu’il ne finira pas par avoir envie de plus, ou même que ça vienne de toi…

  4. Bonjour,

    le blog ne m’a pas manqué puisque je viens de le découvrir et que je n’ai pas fini de le lire. Je l’ai découvert via les commentaires du chouette blog de YM, au passage 😉
    Et bien, personnellement, ça me plairait beaucoup que l’envie d’écrire revienne, je trouve les histoires rafraîchissantes et joliment contées. Bon j’en ai encore quelques unes à découvrir.

    Pour le mot interdit, c’est mignon… je revois depuis peu mon « ex de l’an dernier », je le sens à fond malgré mes barrières de tapée, et j’ai peur, mais peur, que dans le feu de l’action, il le lâche (parce que je l’entends penser, fort ! ).

    1. Dans ce cas, bienvenue et merci !
      Même si je dois bien avouer que je serais jamais aussi doué que Matka (Young, c’est un peu de la publicité mensongère hein 😉 ).

      Je sais pas ce qu’est une « barrière de tapée » (expression québécoise, peut-être ?), mais effectivement, si c’est pas réciproque, ça risque d’être une conversation pas facile derrière. Bon courage à toi si ça arrive ! 🙂

  5. Non, c’est une expression de belge 😉
    Je veux dire que j’ai des protections autour de mon petit cœur et que dans une relation, j’avance avec une prudence de sioux.Je comprends Juliette en partie je crois, je veux aussi « profiter », ça ne veut pas dire aller voir à droite et à gauche, loin de là ! « Profiter » de sa liberté sans prise de tête, profiter des bons moments de la relation, sans pression …
    Donc, « les mots interdits », je les vivrais comme une demande de promesse, ou d’engagement… Si je suis dans un bon jour je ris (jaune), dans un mauvais je pars en courant.
    Bon, je vais lire un article + ancien avec ma tasse de café, puis je penserai à bosser un minimum 😉

  6. 36 ans… est-ce si vieux ?
    Me dites pas ça les potos… Je vais me foutre en PLS moi aussi à sucer mon pouce et pleurer ma reum au milieu d’une flaque de pipi.

    J’ai rencontré un mec, on est restés 5 mois ensemble. Il est parti en mode canard comme une flèche au bout de 3 ou 4 semaines alors que moi j’étais en mode « oklm, laissons le temps faire les choses ». Il m’a entraîné dans sa « passion » pour redescendre comme une flèche, truc bien violent. Il ne m’a pas avoué qu’il était sorti du game, enfin si, il l’a dit au bout d’un mois de silence radio, mais quand on se voyait, c’était top.

    Ma question Tabi : quand tu te poses des questions sur une relation avec une nana dont tu étais amoureux de ouf, comment arrives-tu à avoir une poker face quand tu la vois alors que tu sais que c’est fini au fond de ton coeur ?
    Et pourquoi ne pas dire les choses de manière franche et honnête ?
    C’est moi qui ai dû lui arracher le truc… Il n’était pas capable de prendre une décision. Et quand c’est un entre-deux, moi je tranche direct.

    Allez, bisous bisous

    1. Non, 36 ans, c’est pas vieux… Mais j’comprends pas d’où ça sort ? Tu parles de toi ou de moi, et si c’est de moi, comment tu sais que je vais bientôt avoir 36 ans ? 🙂

      Po Po Po Poker Face, Po Po Poker Face (Bien joué, je l’ai dans la tête pour la journée…)
      Ben oui, c’est un peu malhonnête et pas cool pour celui qui se fait mener en bateau. Surtout si il te donne aucun signe et te fais croire que tout roule comme sur des roulettes (expression de vieux mais tu la connais aussi 😉 ).
      Faut croire que contrairement au proverbe, certains préfèrent être mal accompagnés que seuls. Certains se voilent peut-être la face, et ne voient même pas qu’ils sont plus amoureux (moins d’expériences, moins de maturité…). D’autres se disent peut-être aussi que c’est juste un coup de mou et que ça va revenir. Ça dépend des situations, et dans ton cas,si tu veux le savoir, faudrait lui tirer les vers du nez (même si je pense que tu préfères l’oublier et te concentrer sur le présent/futur).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :