pas first date caroline

Pas First Date: Caroline

Des fois, je suis un putain de bon gros débile. Et pour ce non rendez-vous, j’en ai été un. Je vous explique.
Revenons quelques semaines en arrière:
Tout a commencé le 27 août sur Happn. Oui, ça fait presque un mois. Je sais. J’ai du mal à écrire en ce moment, entre les vacances, les maladies, le boulot, et la non motivation.
Vous avez un nouveau crush ! Caroline, 36 ans, plutôt bien mignonne. On commence à discuter.

Tu cherches quoi ?

Elle me pose rapidement la question « tu recherches quoi sur Happn ?». J’en profite donc pour vous démontrer que non, y’a pas que les mecs qui demandent ça et que je vois absolument pas pourquoi certaines d’entre vous s’emportent à la moindre évocation de ces mots. Je me suis fait incendier (voire unmatch) plusieurs fois pour avoir posé la question, parce que ça voulait dire que je cherchais juste à niquer en vitesse. Effectivement, je cherchais la plupart du temps à pratiquer le coït avec la demoiselle, mais pas toujours et pas que. Et clairement pas dans l’heure qui suit, rapport à ma dernière péripétie. Sauf si vous ressemblez à Kate Mara. Ça me permet surtout d’éliminer rapidement les gens qui sont sur ces applications pour tuer le temps et qui n’ont absolument aucune intention de vous rencontrer, en tenue d’Adam/Eve ou plus habillés.

Elle recherche plutôt un copain, moi, j’ai toujours le cul entre 2 chaises. J’ai envie d’une relation sérieuse, mais je suis pas contre un petit câlin régulier sans sentiments. On est sur la même longueur d’onde, elle cherche un mec mais si y’a une attirance physique mais pas sentimentale, il y a aucun mal à se mettre tout nus et se donner du plaisir mutuellement étant donné notre célibat respectif.
Elle n’est pas très bavarde. Beaucoup de meufs sont comme ça. J’aime bien discuter, mais ça me dérange pas forcément, chacun est différent. Je conçois que certains n’aiment pas discuter des heures par écrit sur leur téléphone. Ou alors, c’est parce que vous jonglez avec trop de mecs en même temps, mais chut, c’est un secret. 😉

Prise de rendez-vous

Je lui demande donc le lendemain si elle est plutôt du genre rencontre immédiate (ou rapide), ou longue discussion avec enquête de la CIA incluse pour vérifier la véracité de mes informations, de mon passé, mes intentions, mes casseroles, mes exs dans le placard, etc. Oui, j’ai bouffé un clown le matin au petit-dèj.
Comme je m’en doutais, elle est pas contre une rencontre rapide. On commence donc à planifier ça, et on prévoit pour le jeudi prochain avec réserves et sinon pour le lundi prochain. Bon, les 2 dates tomberont finalement à l’eau pour problème d’emploi du temps, mais on n’avait pas non plus mis une date limite à notre rencontre.

Je reviens donc à la charge (gentiment) la semaine suivante et je lui propose samedi. Elle peut pas, et propose mardi après le travail (on bosse à une dizaine de kilomètres de distance). J’accepte. On prévoit d’aller à la fête foraine au Luxembourg (la Schueberfouer), pour boire un verre, peut-être faire un manège, et surtout manger une BARBAPAPA (J’adore ça).

J-1

Le lundi, elle me recontacte dans la soirée pour prévoir les détails. Je sors du boulot à 16h, avec une demie heure pour la rejoindre. Elle finit à 18h. Aie. Enfin, je conçois qu’elle peut décemment pas sortir à 16h (elle travaille dans un grand cabinet d’audit), et je me dis que je peux attendre, mais que 18h, ça fait tard. Elle me dit qu’elle peut quand même s’arranger pour partir un peu plus tôt ce jour-là, peut-être 17h. Clairement, elle fait l’effort. C’est là que le drame commence. Plutôt que de valider, je préfère remettre au lendemain, en mode « on verra bien comment ça se goupille». Grave erreur.

H-1

Le lendemain, je sors à 16h. Il fait chaud. Très chaud. Trop chaud. Je commence à transpirer à grosses gouttes. Ça, plus ma coiffure plus qu’aléatoire ce jour-là, plus le trac avant le rendez-vous, et je commence à paniquer. Et je lui envoie un message, en sachant pertinemment qu’elle va me détester, pour annuler. Je me sentais pas d’y aller. Elle a bien évidemment mal pris, et je peux pas lui en vouloir. Elle s’était arrangé pour sortir plus tôt alors qu’elle avait une réunion, je la prévenais bien au dernier moment, et c’est moi qui avait poussé pour qu’on se voit rapidement.

Je me suis confondu en excuses. Au moins 10 fois. J’ai essayé de lui expliquer les raisons pour lesquelles j’ai fait ça, et elles les a toutes démontées. Et elle avait tellement raison. J’aurais pu aller attendre au frais dans le magasin climatisé à côté. J’avais le temps de me calmer, de me rendre présentable, et qu’en fait, même tout ça, elle s’en foutait complètement. Elle m’a sorti 2 phrases que j’ai trouvé tellement vraies, et avec lesquelles je suis d’habitude tellement d’accord:

« Il arrive un moment, faut vivre un peu et arrêter de se prendre la tête pour des conneries ».
« Ce qui me désole, c’est qu’ici ou ailleurs, les gens sont tout le temps comme ça, ils te parlent, tu leur propose de se voir, ils trouvent des excuses, repoussent, annulent, retournent avec leur ex. Bref, un océan de gens indécis à la recherche de gens parfaits qui n’existent que dans les séries US, sans spontanéité, plein de préjugés ».

H+1

Une fois rentré chez moi, j’avais tellement honte d’avoir annulé. Mais je suis un peu con aussi, déjà à la base, ça m’enchantait pas de se voir après le boulot, parce que justement, je préfère repasser chez moi, prendre une douche, me mettre à l’aise, etc. Je sais pas pourquoi j’en ai pas parlé, et on aurait trouvé le moment qui aurait convenu aux 2.

Aujourd’hui

Depuis (une dizaine de jours), j’ai pas eu de nouvelles. Je lui ai renvoyé un message, m’excusant (encore) et lui demandant si j’avais définitivement raté ma chance. Elle a pas répondu pour le moment. En même temps, comme je lui ai dit, si on m’avait fait le coup à moi, je doute que j’aurais donné une 2ème chance.
Je pue la défaite sur ce coup. 😢

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Pas First Date: Caroline

  1. Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis.
    Ecoute, pour avoir passer la moitié de mon temps sur toutes les appli de rencontres et site internet. Franchement, laisse courir, vous n’étiez pas fait pour vous rencontrer.
    Il y en aura d’autres. La nana était déjà tellement blasée de sa vie que de toutes façons, elle t’aurait comparé avec pleins d’exs ou sa célèbre liste du mec parfait.
    Une nana blasée ça sert à rien.
    Il y a tellement comme nana.
    Tu trouveras crois moi, ça te tombera dessus par hasard.
    Mais elle a raison, te prends pas la tête.
    Fais pleins de tests ! Rencontre quelqu’un à l’arrachée, mal habillé après le boulot et d’autres en étant plus convenable, tu verras, tu vas être beaucoup surpris des résultats.
    Bon courage à toi 🙂

    1. Il y en aura d’autres, c’est sûr. Et elle était ptet trop comme ci, ou pas assez comme ça. Mais le fait est qu’elle avait quand même raison sur une chose: les gens sont toujours trop coincés du cul, et y’a toujours quelque chose qui va pas, ou ils vous ignoreront complètement en pensant toujours trouver mieux ailleurs.
      Je pense exactement comme elle sur ce point, et pourtant, j’ai fait ma chochotte sur le coup alors que j’avais jamais annulé un rendez-vous jusqu’à présent. Et c’est ça qui me fait chier dans l’histoire.

      Merci ! (Quand je rencontre quelqu’un, je le fais toujours en étant moi-même, et j’essaye pas de changer qui je suis vraiment parce que c’est vraiment la pire connerie à faire)

      1. Peut-être que oui les gens sont coincés peut-être que non.
        On n’a tous peu de confiance et c’est pour ça qu’on passe notre temps à hésiter.
        Si elle ne te tentait pas tant que ça, t’as bien fait d’annuler (ou moins tu auras annulé un rdv une fois dans ta vie).
        Juste ai confiance en toi. On ne peut pas plaire à tout le monde, et ce sont pas forcément les plus beaux, les plus intelligents ou les plus fortunés qui ramènent la donzelle à la maison.
        Sois toi-même et si être toi-même suppose que tu as besoin de prendre une douche de passer trois heures à stresser et t’habiller 10 fois, alors fais-le. Tu as tenté le rdv sans ton confort, ça n’a pas marché. Au moins, cet échec t’a apporté la réponse en cela.

  2. Quand ça veut pas… Ça veut pas…. Et c’est peut être pour une raison inconsciente finalement…

    Je discutais avec quelqu’un depuis longtemps, on avait évoqué de se voir mais agendas pas très compatibles…. Et un soir une balade imprévue, un coup de cœur, si ce n’est de foudre, et pourtant il ne ressemble pas à ce que j’aurais pu penser que mon « idéal masculin » était….
    Accepter l’imprévu, accepter de se laisser surprendre, se laisser porter…
    Je suis sur un nuage depuis un petit mois. La bonne personne, au bon moment.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :