retour sur Tinder

De retour sur Tinder ? (partie 2)

Si vous l’avez pas lue, je vous conseille de commencer par la partie 1. Enfin après tout, vous faites ce que vous voulez, hein. Venez pas vous plaindre après si vous comprenez rien.
On reprend le jour même où on s’est arrêté la dernière fois. Je vous avais laissé alors sur le fait qu’on devait se voir pour discuter.

Alors ?

Ben on a discuté. Elle veut qu’on reste juste amis, et j’en ai envie aussi, même si moi je voulais plus que ça. C’est comme ça, on peut pas forcer quelqu’un à nous aimer ou à avoir envie de nous, ce serait trop facile (mais pratique). On a couché ensemble une deux dernières fois. Enfin moi, à ce moment là, je savais pas que ce serait les dernières fois. 😢
Quoiqu’il arrive par la suite, ce sera le dernier article où je parlerais d’elle. Parce que ça me déprime. Parce qu’il faut que je passe à autre chose. Même si pour le moment, je pense encore à elle la grosse majorité de mes journées…

Il fait chaud là, non ?

Ah, ou alors c’est moi qui suis chaud comme la braise. Si une meuf me dit qu’elle a envie que je la soulève, je me pose pas de questions, j’y vais direct. Ça veut pas dire que j’vais y aller à l’aveugle, mais si la meuf me plait, j’vais pas dire non.
Les sentiments ? On verra plus tard (ou jamais). De toute façon, ça m’a pas vraiment réussi la dernière fois. 😭

J’ai d’ailleurs recontacté la Milf (terme que je n’aime toujours pas). J’dois toujours écrire un article sur elle, vous inquiétez pas, ça viendra.
Bon, enfin, tout ça pour dire que je lui ai demandé si elle était toujours intéressée pour qu’on se voit, qu’on s’est un peu chauffé sur Snapchat, que j’ai été la voir et qu’il y a eu échange de fluides et coït.
C’était très sympa. Mais… Ben elle non plus, je ne la reverrais (probablement) plus. Promis, vous saurez tout bientôt à supposer que ça vous intéresse.

Les apps, les sites ?

Voilà, voilà. A part ça, c’est le calme plat. Mon retour sur Tinder est un échec. L’appli n’a pas fonctionné (bug d’installation) pendant plus d’une semaine et ça m’a pas dérangé plus que ça, tellement le retour dessus avait été difficile. J’ai réinstallé d’autres applis mais même constat que sur Tinder, aucune implication, aucune motivation. Et j’avoue que je commence à la perdre aussi.

J’ai bien pensé à me réinscrire sur un site payant (Meetic, AdopteUnMec, voire un site un peu plus axé cul, tant qu’à faire). Mais déjà, j’aime pas le principe de payer pour rencontrer quelqu’un (surtout qu’ils sont bien souvent abusifs en terme de tarifs) et puis je crois surtout que pour le moment, j’ai juste pas envie d’y passer plus de temps que ça. Ce qui est vachement paradoxal étant donné que je suis grave en chien.

J’vais ptet fabriquer un panneau « Free Hugs » et me balader dans la rue, il recommence à faire beau…

14 thoughts on “De retour sur Tinder ? (partie 2)

  1. Oui évidemment que ça nous intéresse (oui je suis le porte parole de tout le monde :D), on veut savoir 😄
    Tu nous a pas dit pourquoi c’était la/les dernière(s) fois ? Mais je comprends, le mieux c’est de plus écrire à son sujet et d’en parler (sauf besoin contraire évidemment), je crois que le meilleure remède aux sentiments c’est de s’éloigner que ce soit mentalement, physiquement. (Voir mon manuel de survie ahahaha 😄) Moi ça me va pas mal comme méthode…

    Tu le fais quand l’article sur la milf ? J’suis curieuse…

    Meetic et compagnie je me demande vraiment si en payant c’est plus « sérieux » si on peut le dire comme ça…

    1. Ben c’était les dernières fois parce qu’elle ne veut plus qu’on couche ensemble, parce que ça m’empêche d’avancer selon elle.

      Je l’écrirais quand je l’écrirais. 😃
      J’sais pas.

      1. Je suis d’accord avec elle.
        Et d’accord avec Kassandra, l’éloignement physique est une bonne façon de tourner la page.

        Moi aussi je veux bien l’article sur la milf.

        Bon courage pour la pancarte free hugs 😉

        J’étais en chien, je me suis inscrite sur un site de cul. Je croyais que j’étais une femme facile. Grosse déception : je suis difficile, même si j’ai bien la dalle. Et incapable de multiplier les plans cul. Je pensais que j’étais capable de gérer un agenda avec celui du lundi, celui dispo le mardi, etc. Déjà rester suffisamment longtemps sur une appli sans que je perde patience ou m’énerve c’est pas easy. Trouver celui qui me plait est très compliqué : il faut qu’il me plaise physiquement, intellectuellement, qu’il fasse des efforts au niveau de la rédaction, qu’il me fasse rire… Il y a l’âge aussi. Je n’ai pas envie de niquer avec un gars qui a 15 ans de moins que moi. Et physiquement je ne suis pas attirée.

        IRL je drague et me fais draguer… mais mes critères sont tellement restrictifs que ça n’aboutit pas souvent.

        Si je sens que sexuellement il y a du potentiel (parce que la 1ère fois n’est pas toujours bien), je n’ai plus envie de faire d’autres rencontres.

  2. Ah, zut…..
    Désolée pour toi. J’avais encore l’espoir.
    Bon, laisse toi le temps de digérer. Et te forces pas à quoi que ce soit.

    Et en terme de site de cul, je conseille Wyylde, qui n’est pas excessivement cher. Et qui fait le job (Si ça peut aider… 😉 ). Même si, bon, le cul pour le cul, ça fini par lasser aussi je crois…

    Courage !!

    1. Mouais, chais pas… J’vais regarder. Mais j’suis pas sûr de vouloir m’afficher à une lectrice de mon blog… 😉

  3. J’aime beaucoup ton blog. Un plaisir de venir flâner sur tes pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésite pas à visiter mon univers. A bientôt.

    1. Merci.

      (je reste calme)
      (non, je n’insèrerais pas le meme « sourire forcé de Daenerys »)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :