Démission

Démission

Je vous parlais des grands problèmes de ma petite vie (relativement) tranquille récemment. Enfin je dis récemment, parce que c’était y’a genre 5 articles, mais ça date d’il y a presque un an.
L’un de ces problèmes est maintenant résolu. J’ai donné ma démission. Enfiiiiin.

Les raisons

La première, c’est l’argent. Après quatre ans et quatre refus d’augmentation, j’ai décidé de leur dire d’aller se faire foutre.
De toute façon, je savais que ça ne durerait pas éternellement, je n’aurais pas tenu mentalement.

Depuis un peu plus d’un an, j’avais changé de service, et ça me plaisait moins. Beaucoup moins, même. Déjà que j’ai jamais kiffer mon boulot, mais là j’y allais carrément en traînant les pieds. J’en faisais le moins possible, tout en essayant de donner le change et l’apparence que je faisais ma part. Et même si je suis partisan du fait de ne pas trop en faire, là, c’était vraiment abusé, tellement que ça me dérangeait vraiment. Et j’peux vous assurer qu’il en faut beaucoup pour que ça me dérange.

Goodbye

Tout n’était pas non plus à jeter pour autant. Je dis au revoir à quelques collègues avec qui je m’entendais bien, une ambiance relativement bonne, et à des gens dans l’ensemble plutôt sympas. Le dernier jour, je me suis quand même demandé si je n’allais pas regretter…

Je dis surtout au revoir à la convention bancaire, ses congés et jours fériés supplémentaires, aux primes et aux bonus.

Ce que j’y gagne ? La préservation de ma santé mentale.

Et maintenant ?

Mon dernier jour, c’était le 11 mai. Et il me fallait une vraie coupure, quitte à ne pas être payé, donc je ne recommencerais à bosser que début juillet. J’ai senti en avais besoin, je crois. Cela dit, après un peu plus d’un mois maintenant, je tourne un peu comme un lion en cage chez moi. Il faudrait que je sorte et que j’en profite, mais je suis tout seul et je paie maintenant mon manque de sociabilité.

Où je vais ? Je retourne bosser là où j’étais avant. Une société bien plus petite en taille, avec certaines personnes que je considère comme de très bonnes connaissances (à mi-chemin entre collègues et amis). J’ai quand même réussi à négocier une petite augmentation de salaire (celle qu’on a jamais voulu me donner en quatre ans, quoi…), pour contrebalancer la perte de mes avantages.

Au final, c’est à peu près kif-kif.

Un problème résolu

Cette démission et ce changement de taf, c’est ma première grande victoire de 2021. Ce sera peut-être malheureusement la seule. 😢

Coté sexe, je suis horny as fuck en ce moment, je sais pas pourquoi (à cause de l’été ?) et je n’ai personne avec qui assouvir mes envies de « sale ».
Et sentimentalement, je suis toujours aussi seul, j’ai envie de rencontrer quelqu’un mais j’ai l’impression d’être devenu inadapté aux relations sentimentales depuis mon dernier « échec »…

Mais bon, tout ça, on en reparlera plus tard.

2 thoughts on “Démission

  1. Hello,
    Un petit message de la part d’une lectrice de l’ombre qui lisait sans commenter.
    C’est un grand pas que d’accepter de passer à autre chose et de le faire. Bravo !

    Je te souhaite de ne plus considérer le boulot comme une charge trop pesante (ça devrait le rester malgré tout à des degrés différents selon le corps de métier) pour ne penser qu’à ce qui te ferait du bien.

    Le contact humain/charnel reste visiblement problématique et j’espère que tu continueras à nous partager ce besoin (cette envie) qui me rappelle une époque pas si lointaine parce que des personnes peuvent s’y retrouver. C’est tellement rassurant de ne plus se sentir seul/e face à une situation de la sorte.

    Merci de te dévoiler autant et d’apporter ta voix sur les relations bancales ou inexistantes !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :