visage

Mon vrai visage…

(Pas mon visage au sens propre, hein, il est déjà ici)
Bon alors, normalement, c’est en lisant cet article que vous allez vous désabonner de mon blog, mon Twitter, ma page FaceBook et supprimer tous vos commentaires qui vous relie de quelque manière possible à moi. Tout ça est bien réel, s’il vous plait, ne vous moquez pas. Ou alors moquez vous juste cinq minutes le temps de lire, et après, vous oubliez tout.

Je vous présente donc:

Nounours

visage
Nounours chille à la maison et fait des selfies pendant que je suis au boulot

Ouais, en plus, il a un nom de merde.
Nounours, c’est un peu mon double maléfique, ma deuxième personnalité. il ne se manifeste que quand je suis seul où avec quelqu’un en qui j’ai confiance pour ne pas m’afficher devant tout le monde.

14 ans, 40 cm en érection

Nounours appartenait à ma toute première copine. Je ne sais plus exactement comment il est arrivé mais ça la faisait rire, donc il est resté. Au début, c’était un petit pervers obsédé (mais il s’est assagi avec le temps). Quand on s’est séparé, elle me l’a donné il a choisi de rester avec moi plutôt qu’avec elle. Il m’a aidé (psychologiquement parlant, cherchez pas) lors de notre rupture, dans un sens, il m’a permis de l’accepter (la rupture, pas lui, hein). Certains vont voir un psy, moi j’avais Nounours.

Il a aussi beaucoup fait rire Anouchka, ma deuxième copine, pendant notre relation. Il venait en vacances ou en week-end avec nous. C’est marrant comme il faisait se retourner les gens, pas seulement les enfants, quand ils voyaient sa tête dépasser du sac à dos. Certains étaient amusés, d’autres m’ont probablement pris pour un malade échappé de l’asile. Son passe temps préféré, c’était de spoiler le dernier épisode de GoT parler des gens dans leurs dos. Une vraie petite langue de vipère.

Rest In Peace Nounours

Et puis, il s’est éteint avec notre séparation. La rupture a complètement éteint sa personnalité. Ou alors, c’est juste que j’ai grandi ? Il parlait de moins en moins, et il a fini par rester sur ma table de chevet (physiquement) pour finalement ne plus en bouger. Il lui est arrivé de sauter dans mon sac une ou deux fois ces dernières années, mais très rarement. Ce n’était plus pareil qu’avant.

Quand je le regarde maintenant, il m’arrive de repenser à lui. Non, je ne dors pas avec lui, déconnez pas, j’ai 35 ans. Mais c’est pas pour autant que je suis redevenu normal. Malade un jour, malade toujours.

Parle à ma main

Nounours n’est plus, mais il a simplement évolué. Je parle très souvent tout seul quand je suis chez moi. Y’en a qui trouvent ça bizarre. Moi, ça me donne l’impression d’être moins seul, j’aime pas trop le silence. Paradoxalement, je suis quelqu’un de très solitaire, va comprendre. Qu’est ce que je raconte ? La plupart du temps, je pense juste à voix haute. Bon, et je parle à mes chats. Bien souvent pour les engueuler, mais des fois, juste je leur parle, comme je parlerais à un être humain.

Ne m’enfermez pas…

Voilà, je passe un peu pour un malade mental en vous racontant tout ça. J’en suis peut-être un, finalement, selon les « standards » de la société actuelle. Cette société où on cherche à ne montrer que son bon côté, qu’on a des milliards d’amis, une vie parfaite, et où il est interdit de montrer son côté « obscur ».
Tant pis, moi, j’assume. 😁

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 thoughts on “Mon vrai visage…

  1. J’ai un nounours que j’ai reçu à l’âge de 12 ans et que j’ai appelé « Personne » (c’est dire si je suis tapée aussi). J’avais un petit singe, George (snif, mon fils l’a perdu) dont je faisais la voix et qui était devenu le meilleur ami de mon fils, voire son frère. « Personne » est aujourd’hui tombé sous sa coupe également et il lui fait vivre des aventures de gros méchants. Je fais parfois sa voix aussi. Bref, à l’asile, on pourra y aller ensemble 😀

    1. Tu parles à qui, ma fille ?
      A personne.
      😀

      Oui, mais le faire en étant enfant, ou à un enfant, ça peut encore passer. Moi j’en avais 22 à l’époque… 🤣

  2. Nous à la maison on a Teddy et Rockoon.
    Teddy, petit ourson Hard Rock Café dublinois a très mal digéré l’année dernière l’arrivée de Rockoon, petite adoptée merchandising Hellfest.
    Un jour je les ai retrouvé dans la cuisine,Teddy tentant d’égorger Rockoon avec un couteau faisant 3 fois sa taille. Un autre fois j’ai retrouvé Mlle pendue à un fil de manette Nintendo, Teddy assis peinard sur la table de chevet, affirmant « Non.. ce n’est pas moi ».. Et j’ai d’autres histoires dans le même genre..

  3. Alors heu…. Je ne pense pas les faire parler mais par contre j’ai encore beaucoup de peluches, genre heu…. Au moins une vingtaine. Et je rappelle régulièrement à mes enfants que je leur prête et qu’elles ne leur appartiennent pas, nanmeho c’est mes miens d’abord!
    Bref non tu me fais pas peur, je considère que garder une part d’enfant en soi est très importante, ça évite de devenir aigri 😜

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :