Pause

Pause

J’ai conscience que cette pause dure depuis maintenant… six bons mois. Un peu comme quand tu arrêtes un film ou une série, que tu pars faire autre chose et que tu reprends jamais (oui, ça m’arrive souvent).

Est-ce que j’ai tout simplement arrêté sans prévenir personne ? Non.

Explications

Alors que s’est-il passé ? Pourquoi j’ai arrêté subitement ? Bonne question. 🤔
J’avais écrit un article, il ne me plaisait pas alors je l’ai réécrit, une première fois, puis une deuxième. Sans succès, toujours pas intéressant. J’aurais pu juste me dire que c’était pas grave, que je devrais changer de sujet, et puis que j’y reviendrais peut-être plus tard. Ensuite, j’ai eu un peu plus de travail, un peu moins de temps, et de jour en jour, de semaine en semaine, de mois en mois, de moins en moins l’envie.

Est-ce que cet article veut dire que je suis sur un éventuel retour ? Pour être honnête, je ne sais pas encore. Et je ne veux pas faire une énième promesse que je ne tiendrais probablement peut-être pas.

Quoi de neuf, docteur ?

Alors ai-je au moins mis à profit ces six mois ? Clairement, non.
Il ne s’est absolument rien passé dans ma vie. Je n’ai rencontré personne, rien accompli, rien découvert, rien changé, rien décidé. Ni dans ma vie amoureuse, ni dans ma vie professionnelle, ni dans ma vie personnelle.
J’ai l’impression d’avoir passé ces six derniers mois enfermé chez moi, reclu, presque à attendre la mort (c’est une image, hein). C’est un peu du gâchis, en fait (Je sais qu’il faut aussi parfois prendre le temps de ne « rien faire » et apprécier ce genre de pause, mais je ne le ressens pas comme ça, cette fois).

Pour autant, je ne dirais pas que je ne vais pas bien, et je compte bien faire en sorte que 2021 débloque certaines de ces situations, malgré cette période un peu difficile.

Y’a bien un truc, mais…

En fait, si, il y a bien eu un truc cool, puis un autre (lié au premier) très cool, suivi d’un dernier truc (toujours lié) un peu moins cool. Dans l’ensemble, tout ça reste positif. C’est un peu la seule chose que je retiens de toute cette période, à vrai dire. Malheureusement, ça ne changera rien à ma vie au final.

J’imagine que vous attendez des détails, du coup, et c’est bien compréhensible.
Et j’ai conscience que je deviens alors cette personne que je déteste, à savoir en dire suffisamment pour éveiller la curiosité, mais pas assez pour la satisfaire totalement.
Pardon. Je suis désolé, mais vous n’en aurez pas, parce que je ne peux pas en parler. Vous pouvez toujours essayer de me soudoyer sur Insta ou Twitter, cela dit, sait-on jamais. Je pourrais lâcher un indice suivant ce que vous avez à proposer. 😉

Dans tous les cas, j’espère que vous allez bien et que vos vies ont été plus mouvementées (en positif) que la mienne. Enfin j’imagine que ce sera pas trop dur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :